in

Calixthe Beyala : « Les écrivains ont des soucis avec des régimes dictatoriaux et tribalistes »

La femme de littérature continue de multiplier des sorties pour dénoncer le régime « dictatorial » en place au Cameroun, comme l’a noté Lebledparle.com.

Elle laisse entendre que les régimes tribalistes ont des énormes soucis avec les écrivains, du fait qu’ils dénoncent les tares de gouvernance. « Quand on gère une nation, on est responsable des malversations et les dénoncer, ce n’est ni aimer ni désaimer ! Quand un peuple traite l’écrivain que je suis de porc du fait de ses origines, il va de soi qu’il ne s’agit là que des nazis que personne au monde ne peut aimer.  Quand ce même peuple appelle les Beti les Betit donc des animaux, personne ne peut les tolérer. Les écrivains ont des soucis avec des régimes dictatoriaux et tribalistes ! Réfléchissez-y ! D’ailleurs aucun écrivain ne vous aime dans les top ten des écrivains camerounais que vous appelez occidentalisés !  Attendez et vous verrez ! », écrit l’écrivaine.

Pour approfondir :   Martin Ntoungou Mpilé : « Je peux vous rassurer que nous avons mis en place des mécanismes pour que le Maroc ne se sente dans son aise durant le match »

Le pouvoir doit changer de camp

En guise de commentaire à sa publication, Henri Atangana Medou pense qu’elle verse dans le tribalisme. « Vous êtes écrivaine, une vraie, à mon avis sans égal dans votre génération. A part vous au Cameroun, il y a juste quelques personnes ayant écrit quelques brouillons non édités par des éditeurs sérieux. On les appelle écrivains par abus de langage. Une écrivaine est une artiste, et vous savez que le plus important n’est pas ce que vous écrivez, mais l’émotion que vous véhiculez. Malheureusement, alors même que vous n’êtes pas tribaliste pour un sou, on a cette impression quand on vous lit ces derniers temps. Il est logique que ça désole les gens qui vous aiment. Maintenant ceux qui vous insultent n’ont rien compris », lit-on.

Pour approfondir :   Championnat du Monde U-18 volleyball féminin : Voici la liste des joueuses retenues pour le stage préparatoire

« En réalité, vous cherchez exclusivement à museler les gens pour faire passer le fiston de celui qui est en place ! Je dis non au gré à gré, point ! Le pouvoir est resté au Sud 40 ans, il doit changer de région ! », répond Calixthe Beyala à Henri Atangana Medou.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

IMG 20221017 WA0112

Brenda Biya dévoile son orientation sexuelle

prime A lions

Chan Algérie 2022 : Liste des 25 Lions A’ pour le Cameroun