in

Calixthe Beyala fait fermer un établissement scolaire au Cameroun

Calixthe Beyala facebook

Engagée dans une bataille judicaire contre Le groupe scolaire « Le Paradis des anges » de Makepè à Douala, l’écrivaine francaise, d’origine camerounaise vient de remporter cette lutte, a appris Lebledparle.com.


Calixthe Beyala facebook
 Calixthe Beyala – DR

Depuis le déclenchement de l’affaire qui oppose l’école «le Paradis des Anges» à l’écrivaine camerounaise Calixthe Beyala, la situation s’était envenimée autour dudit établissement scolaire.

L’écrivaine dénonçait l’école et pointait du bout du doigt la promiscuité et le non respect de la loi sur l’urbanisme en vigueur au pays tout en se plaignant des projectiles que lançaient les élèves dans sa résidence.

De son coté, l’école Le Paradis des Anges dénonçait en 2017 les nuisances sonores aux heures de classes qui provenaient du domicile de l’écrivaine qui se trouve à proximité. Elle était accusée de mettre le volume au plus haut niveau afin de perturber le déroulement des cours.

Pour approfondir :   CAN 2021 : Le gouverneur de la région du Centre interdit les tests Covid-19 aux abords des stades

Ce qui a donc entrainé de longues batailles.

Cette victoire est par ailleurs l’accomplissement d’un acte du préfet du Wouri qui avait ordonné, en juin, la délocalisation de cette école.

Le Paradis des anges avait une autorisation pour le troisième arrondissement de la ville de Douala, mais se retrouvait dans le cinquième.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ahmasd Ahmad Madagascar

Rétropédalage d’Ahmad : La CAN 2021 ne pourrait finalement plus se dérouler au Cameroun

Bertrand Pierre Soumbou Angoula

Cameroun : Le Ministre de la fonction publique confirme les 32 ans du nouveau DG de l’ENAM