in

Calixte Beyala sur le présumé mariage homosexuel à Akolnolinga : « Je pense que sans toutefois légaliser cela, il faut laisser les gens être libres »

Beyali

Telle est la position de Calixte Beyala au sujet du présumé mariage homosexuel à Akonolinga le samedi 31 juillet 2021.

Beyali
Calixte Beyala (c) Droits réservés

Le fait n’a pas fini de susciter les polémiques dans les médias depuis une semaine déjà : un franco-suisse nommé Henry Paulin serait venu verser la dot d’un Camerounais connu sous le patronyme de Raoul Bengono à Akonolinga.

Considérée comme un « sacrilège » voire une « malédiction » pour bon nombre d’analystes, la pratique de l’homosexualité est de ce condamnée par la loi camerounaise.

Pour approfondir :   Education : plus de 400.000 élèves sans acte de naissance à l’Extrême-nord

Toutefois, romancière Calixte Beyala estime, sans pour autant approuver la dépénalisation de l’homosexualité au Cameroun, qu’il faille laisser libres les gens qui ont choisi ce camp : « Vous voulez jeter ces homosexuels là à la vindicte. Non. Ça se voit qu’ils ont été accepté dans cette communauté et pas qu’elle…Que voulez-vous qu’une mère fasse de son fils qui est homosexuel ? Je pense que sans toutefois légaliser cela, il faut laisser les gens être libres », a déclaré l’auteure de C’est le soleil qui m’a brûlée sur le plateau de « Le Club » présenté par Ernest Obama le dimanche 8 août 2021 sur Bews1

Pour approfondir :   Cameroun: Charles Ndongo nouveau directeur général de la CRTV

Sur le même panel, le Pr Prosper Nkou Mvondo a considéré « les gens qui commettent ces déviances » de « malades ». Par conséquent, « Il faut plutôt les soigner. Ce n’est pas en les mettant en prison qu’on résoudra ce mal…», a proposé le président du parti Univers.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Elmno

Elimbi Lobe : « Le PCRN est un parti fantoche qui a pris les sièges de l’UPC dans le Nyong-et-Kéllé »

esp des supporters du barca envahissen

Les supporters catalans portent plainte pour empêcher le PSG de recruter de Lionel Messi