in

Barrage hydroélectrique de Kikot : voici les contraintes sociales et environnementales à résoudre avant le démarrage des travaux

Les concertations visant à garantir un processus transparent, inclusif et respectueux des droits des populations impactées, pour un démarrage des travaux dans les meilleures conditions possibles ont eu lieu il y a quelques jours.

Manjo
Barrage sur la Manjo-DR

Des ateliers de travail se sont tenus les 4 et 5 juillet 2024 à Yaoundé entre les parties prenantes impliquées dans le projet de construction du barrage hydroélectrique de Kikot-Mbebe. L’objectif principal de ce conciliabule était d’harmoniser les méthodologies de travail des différentes commissions mises en place pour le recensement et l’évaluation des biens impactés par le projet, dans les départements de la Sanaga Maritime, du Nyong et Kelle et de la Lekié.

Prévenir les blocages et garantir un processus transparent

Ces concertations visent à lever les contraintes sociales et environnementales qui pourraient entraver le bon déroulement du projet. En effet, des problèmes tels que le non-paiement des indemnisations ou des litiges fonciers ont souvent freiné des projets de cette envergure par le passé.

Pour approfondir :   Diffusion des nudes sur les réseaux sociaux : Akere Muna souhaite que les auteurs soient confrontés à loi

L’atelier a permis aux différentes parties prenantes de s’accorder sur une méthodologie commune pour le recensement et l’évaluation des biens impactés. Il a également été question de sensibiliser les populations riveraines sur le projet, ses avantages et les conditions d’indemnisation. Un calendrier d’évaluation sur le terrain a été défini, avant l’élaboration du projet de décret d’indemnisation.

Un engagement fort du gouvernement

Le gouvernement camerounais, par le biais du MINEE et du MINDCAF, s’est engagé à accompagner le processus d’indemnisation et à garantir que les droits des populations impactées soient respectés. L’objectif est de minimiser les risques de conflits et de permettre un démarrage serein des travaux dans les prochains mois. Le barrage hydroélectrique de Kikot-Mbebe, d’une puissance de 500 MW, est un projet d’infrastructure majeur pour le Cameroun. Il permettra d’accroître considérablement la production d’électricité du pays et de contribuer à son développement socio-économique. La réussite de ce projet dépendra en grande partie de la prise en compte des enjeux sociaux et environnementaux, comme le démontrent ces ateliers de concertation.

Pour approfondir :   Cameroun : Joseph Roland Matta est mort !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LesEto

Etienne Eto’o signe dans un nouveau club de 5ème division espagnole

SamuelEtooetMinistreKombi

Cameroun : Samuel Eto’o sollicite des contrats officiels pour son staff des Lions Indomptables