in

Cameroun : Sur instruction du chef de l’Etat, Dion Nguté annule le projet d’exploitation de la forêt d’Ebo

ebo foert

Le 11 août 2020, le chef de l’État Paul Biya a décidé de l’annulation de la récente décision du Premier ministre affectant à la « production du bois d’œuvre », plus de 68 000 hectares de la forêt d’Ebo, sous le titre de l’UFA 07-006 à travers l’acte de classement n ° 2020/3216 signé le 14 juillet 2020. Une décision qui arrive après plusieurs plaintes formulées à la fois par les populations riveraines et par certaines ONG.  

ebo foert
La forêt d’Ebo (c) Droits réservés

Dans l’impasse depuis le décret de Joseph Dion Ngute du 14 juillet 2020, les populations riveraines de la forêt d’Ebo dans le Nkam et de la Sanaga Maritime dans le littoral ont retrouvé du sourire. Moins d’un mois après la décision du Premier ministre, ce dernier, sur instruction du chef de l’État, a décidé le 11 août de l’annulation pure et simple du processus du classement de la forêt d’Ebo sous le titre UFA. Une décision positive pour les communautés locales fortement attachées à leurs terres, mais aussi pour la préservation de la biodiversité.

Ladite annulation rejoint ainsi les décisions de 2006 qui classaient ce patrimoine riche en biodiversité comme parc national.

Les richesses de la forêt d’Ebo

Remarquable par sa biodiversité, elle abrite notamment d’importantes populations de grands singes (chimpanzés, gorilles), également des colobes roux du Cameroun, des drills. On y trouve également plusieurs espèces de plantes endémiques ou rares, dont certaines portent son nom, telles que Gilbertiodendron Ebo ou Talbotiella Ebo.

Cette biodiversité est menacée par le la chasse, le braconnage, le déboisement, notamment celui entraîné par l’implantation d’une société productrice d’huile de palme, sur une superficie de 123 000 hectares, à proximité de la forêt.

D’après la classification de l’UICN, ces espèces sont catégorisées comme des espèces menacées d’extinction.

Échos de l’acte présidentiel

La volonté d’annuler le classement de la forêt sous le titre UFA a non seulement rassuré les organisations écologistes internationales qui avaient attaqué le Cameroun pour avoir presque permis la « déforestation désastreuse de l’écosystème », mais elle a aussi été très saluée par la communauté internationale, dans la mesure où les vedettes du cinéma comme Leonardo DiCaprio et bien d’autres hautes personnalités mondiales, n’ont pas manqué d’exprimer leurs émotions.

Rappelons que la forêt d’Ebo, encore appelé Ebo Forest Proposed National Park est un espace boisé du Cameroun, situé dans la Région du Littoral. Elle couvre une superficie d’environ 1 500 km².

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Diplomatie : La nouvelle Ambassadrice d’Allemagne présente la copie figurée d’accréditation au Minrex

amougus Bes zomloa

Cameroun : Une autre conversation de Jean-Pierre Amougou Belinga circule sur la toile