in ,

Baccalauréat 2023 au Cameroun : Une candidate accouche pendant l’épreuve de français

Malgré cet imprévu, la jeune maman a pu terminer l’épreuve avec succès, selon les informations rapportées par Landry Ndenmeko Bankoue, membre de la société civile.

Bacco

Le Centre d’examen du Lycée Bilingue de Ngaoundéré a été le théâtre d’un événement exceptionnel. Une candidate au Baccalauréat a donné naissance à un bébé en plein milieu de l’épreuve de français. La jeune maman a pu terminer l’épreuve avec succès à en croire Landry Ndenmeko Bankoue. La scène insolite s’est déroulée lors du début des épreuves écrites du baccalauréat de l’enseignement secondaire général (ESG) le lundi 29 mai 2023. Alors qu’elle se trouvait en plein examen de français, ses contractions ont commencé, ne lui laissant d’autre choix que de demander de l’aide. Les autorités ont rapidement réagi et le Centre d’examen s’est transformé en maternité improvisée pour permettre à la candidate d’accoucher en toute sécurité.

Une fois l’accouchement terminé, la jeune maman a pu reprendre son examen et le terminer avec détermination. Cette situation exceptionnelle témoigne du courage et de la détermination des candidats face à toutes les épreuves qu’ils peuvent rencontrer sur leur chemin. Les dernières nouvelles indiquent que le bébé Bac se porte bien, offrant ainsi une lueur de bonheur au milieu de cette situation inattendue. L’histoire de cette candidate restera sans aucun doute gravée dans les annales du Baccalauréat au Cameroun, illustrant la persévérance et la résilience des jeunes étudiants qui aspirent à un avenir meilleur à travers l’éducation.

Pour approfondir :   Jean-Pierre Bekolo : « Calibri Calibro est sénégalais et puis quoi ? »

Au moins 126 000 candidats affrontent les épreuves

Les chiffres officiels font état de 126 000 candidats issus des classes terminales de l’enseignement secondaire général se sont lancés dans cette étape cruciale pour leur accès à l’enseignement supérieur. Les séries A, ABI, C, D, E et TI ont ainsi vu leurs candidats affronter les épreuves écrites de la session 2023 dès le matin. Pendant cette période s’étendant jusqu’au samedi 2 juin, les candidats devront donner le meilleur d’eux-mêmes dans les quelque 536 sous-centres répartis dans les 10 régions du pays afin de décrocher le précieux diplôme de fin d’études secondaires.

Pour approfondir :   Projet d'aménagement du Lac municipal de Yaoundé : L’entreprise ELECNOR essoufflée au bout de quelques mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maurice Kamto, président du MRC

Maurice Kamto traite le régime Biya de « terroriste » après l’enlèvement d’un avocat proche du MRC

Aicha Kamoise

Victime d’envoûtement et de sorcellerie au Cameroun, l’influenceuse Aicha Kamoise raconte