in ,

Autoroute Yaoundé-Douala : le gouvernement dévoile le nom de l’entreprise qui va réaliser la phase 2

L’Etat du Cameroun a reconduit la China First Highway Engineering Company comme entreprise adjudicataire de ce marché.

autoroute yde nsi
Autoroute Yaoundé-Douala (c) Droits réservés

Le début des travaux de la phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Douala est prévu pour la fin du premier trimestre 2024. Cependant, l’entreprise souligne la nécessité de lever un certain nombre de prérequis parmi lesquels, la signature des contrats commerciaux.

Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics(Mintp) Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics (Mintp) Lors d’une réunion de concertation avec les partenaires privés le 11 janvier 2023 à Yaoundé, le ministre des Travaux publics(Mintp) Emmanuel Nganou Djoumessi a renouvelé China First Highway Engineering Company(Cfhec) pour réaliser l’autoroute Yaoundé-Douala longue de 139 km. L’entreprise chinoise a d’abord été attributaire de la phase 1 de la même infrastructure routière d’un linéaire de 60 km réalisée de 2014 à 2021(08 ans).

« Les discussions qui ont été engagées avec l’entreprise Cfhec sont consécutives aux hautes instructions du Chef de l’Etat, contenues dans la correspondance N-B63/SG/PR du 30 novembre 2023, relative à la signature d’un contrat avec l’entreprise sus-mentionnée, pour la réalisation de la phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Douala », font savoir les sources proches du dossier. Des recommandations qui remettent donc en cause l’appel d’offres lancé en octobre 2020, lequel a permis de présélectionner trois entreprises à savoir le groupement Sogea/Satom-Fayat-Vinci, le groupement Sinohydro-Pcrb-Sdhs et le portugais Mota Engil.

Pour approfondir :   Serge Branco traite Roger Milla et d’autres anciens Lions « d’hypocrites »

Le déroulement des travaux

Le chantier sera divisé en trois phases : Bibodi à Edéa (40 km), Edéa-Entrée Est de Douala et la voie de contournement de Douala. Le budget prévisionnel des travaux est de 899, 3 milliards de Fcfa, bien au-delà des 835 milliards que projetait le « Rapport sur les coûts des risques budgétaires générés par les projets exécutés en partenariat public-privé » au Cameroun publié en avril 2023 par le ministère des Finances (Minfi). Ce financement sera assuré par Eximbank of China et une autre banque commerciale dont le nom n’a pas été communiqué pour le moment. L’infrastructure routière sera réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé(PPP). Il s’agira en effet d’un contrat de conception-réalisation à travers lequel le concepteur propose des solutions techniques pour la réalisation de l’infrastructure, sur la base des exigences du Maître d’ouvrage.

Pour approfondir :   Cameroun/Médias : Francis Bonga victime d'un accident de la circulation

Si d’après l’agenda de l’architecte le d’Etat, « le début des travaux sur la première section est prévu pour la fin du premier trimestre 2024 », l’entreprise attributaire souligne quand même la nécessité de lever un certain nombre de préalables avant le démarrage effectif du chantier. Il s’agit entre autres, de la signature d’un accord-cadre, la signature des contrats commerciaux pour les financements (Eximbank et banque commerciale.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviror

Les navires camerounais interdits d’accoster aux Emirates arabes unis

Nlembe

Un nouveau visage à la tête d’Orange Money Cameroun