in

Après la saison blanche de Coton Sport, les supporters réclament la tête du coach français Daniel Breard

L’élimination prématurée de Coton Sport de Garoua dès les 32e de finale de la Coupe du Cameroun a provoqué une vague de colère chez les supporters, qui veulent le départ de l’entraîneur Daniel Bréard.

Coton Coach
Daniel Breard-Droits réservés

Le champion en titre, habitué à dominer le football camerounais depuis près de deux décennies, a été battu le 15 mai à Bertoua par Épervier d’Ebolowa, un club de division régionale. Cette contre-performance a été accueilli comme un coup de tonnerre pour les fans du club, lesquels n’ont pas tardé à faire entendre leur mécontentement.

Arrivé il y a un an, Daniel Bréard est devenu la cible principale des critiques. Ses choix tactiques, jugés trop audacieux, sont notamment remis en question. La décision de repositionner Patient Wassou, l’un des meilleurs milieux de couloir du championnat camerounais, en attaquant de pointe, a particulièrement suscité l’incompréhension.

Des performances en dents de scies

Les résultats décevants de Coton Sport cette saison n’arrangent rien. Éliminé dès le premier tour de la Ligue des champions de la CAF et de la Coupe du Cameroun, le club a également perdu son titre de champion en Elite One au profit de l’étonnant Victoria United. La direction de Coton Sport n’a pas encore officiellement réagi à l’élimination du club en Coupe du Cameroun. Cependant, la pression des supporters est forte et il est possible que Daniel Bréard soit limogé dans les prochains jours. Pour prendre sa succession, les dirigeants de l’équipe la plus titrée du championnat camerounais devront choisir entre un local ou un nouvel expatrié.

Pour approfondir :     Louis Paul Motaze communique sur le cambriolage à la Direction générale des Impôts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CA universite bertoua

L’université de Bertoua se fixe des objectifs démesurés pour l’année académique 2024-2025

Easter Cup

Lille et Rennes se bagarrent pour une pépite camerounaise des Brasseries