in

Anicet Ekane : « Le Manidem s’oppose fermement à toute campagne de promotion de l’homosexualité au Kamerun »

Dans un communiqué intitulé, « l’homosexualité ne passera pas au Cameroun », rendu public le mercredi 21 juin 2023, Le Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (Manidem) se prononce sur la volonté de la France de vouloir imposer l’homosexualité au Cameroun, comme l’a constaté Lebledparle.com.

Manidem Ekane Anicet

Jean-Marc Berthon, ambassadeur pour les droits des personnes LGBT, devait effectuer une visite du 27 juin au 1er juillet au Cameroun, dans l’intention de discuter de la situation des droits des personnes LGBT dans ce pays où l’homosexualité est encore criminalisée. La réponse de Yaoundé  a été catégorique, un « non ».  Le Haut-fonctionnaire au ministère des Affaires étrangères depuis 1996, a été obligé d’annuler sa venue au Cameroun.

Le parti politique, Manidem monte au créneau pour dénoncer ce qu’il qualifie de provocation. « La tentative avortée de la France d’envoyer un ambassadeur promouvoir l’homosexualité au Kamerun est une énième provocation du néocolonialisme français », peut-on lire dans le communiqué parvenue à notre rédaction.

Pour approfondir :   Célestin Djamen : « Tous les parlements africains devraient interdire la monogamie »

Le non catégorique du Manidem

Le Manidem s’oppose à la volonté française de vouloir passer en force pour promouvoir des valeurs qui ne sont pas celles camerounaises. « Après ses choix politiques, économiques et financiers, la France veut imposer ses valeurs culturelles et morales. Le Manidem s’oppose fermement à toute campagne de promotion de l’homosexualité au Kamerun », écrit Anicet Ekane, président de ce parti de l’opposition.

Le parti dans cette sortie ne comprend pas la position mitigée du gouvernement et encore plus, le mutisme de la classe politique et de la société civile. « Par ailleurs, Il s’inquiète de la position mitigée du gouvernement Kamerunais dans cette affaire. Il est encore plus surpris par le mutisme complice des organisations politiques et sociales de notre pays. Notre parti exhorte les kamerunais à rester vigilants en dépit de cette honteuse reculade. Nous sommes des Africains et nous le resterons », précise le communiqué.

Pour approfondir :   Wanah Immanuel Bumakor : « Le Cameroun est la chasse gardée de la France »

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Martin Camus Mimb CMR

Martin Camus Mimb : « On vous a obligé d’être camerounais ? »

RUDI GARCIA MC Foot

Rudi Garcia à Zambo Anguissa : «Il sait que je serai encore plus exigeant avec lui»