in

André Luther Méka : « L’âge de Paul Biya est un atout de gouvernance pour le Cameroun »

Dans une publication sur Facebook, le jeudi 14 septembre 2023, le militant du Rdpc souligne l’importance de l’âge et de l’expérience en Afrique en tant qu’atouts pour la gouvernance.

Andre Luther Meka
Luther André Meka, militant et communicant du Rdpc - DR

Il faut profiter de l’âge du Président Biya.

L’acteur politique explique que les anciens sont souvent considérés comme des guides respectables en raison de leurs expériences de vie et de leur sagesse. « L’âge est un atout de gouvernance en Afrique. Ceux qui promeuvent la jeunesse misent sur le dynamisme, la vitalité. Pourtant en Afrique, l’âge est un critère très important pour être guide. Quand je dis l’âge, je parle du doyennat. L’ancien en Afrique est pleines d’expériences, du vécu qui permettent à la jeune génération d’apprendre. L’âge en Afrique confère la respectabilité et l’honorabilité car les décideurs de l’Afrique profonde ont toujours été les anciens. Chaque fois que la société periclitait on partait rencontrer les anciens pour comprendre. D’ailleurs la bible recommande  cas qu’en cas de problème, on doit aller voir les anciens. Dans les chefferies conservatrices les notables sont pour la plupart les anciens », écrit le communicant du parti au pouvoir.

L’âge de Paul Biya est un facteur de gouvernance avantageuse

L’homme politique affirme que l’âge du président Paul Biya, en tant qu’ancien et doyen, est un avantage pour la gouvernance du Cameroun, car il possède une perspective différente et un sens du devoir envers les générations futures. Il met en avant certaines des actions entreprises par le président Biya, telles que la révision des accords de défense avec la France et la diversification des partenariats internationaux, comme des preuves de sa vision et de son engagement envers le pays. Finalement, Méka suggère que les richesses naturelles du Cameroun sont encore largement inexploitées et que l’expérience et la sagesse du président Biya sont bénéfiques pour préserver ces ressources pour les générations futures.

Pour approfondir :   Roger Milla : « la CAF donne quoi au football camerounais pour faire les enquêtes ? »

« Chaque ancien que tu rencontres te dira que sa vie est derrière lui et qu’il prépare l’avenir de sa postérité. L’ancien te dira qu’il n’a plus peur de rien. Il a tout fait, il a tout vu. Il n’attend plus rien des Hommes. Le Président qui est un doyen, est dans la même dimension. Ceux qui sont plus vigilants vont constater que depuis déjà une décennie ses actes sont courageux pour son peuple, et la rupture avec les courants capitalistes sauvages et prédateurs est totalement visible. La révision des accords leonins en réduisant le partenariat de défense avec la France 15 militaires uniquement et tout coopérant militaire doit arborer la tenue militaire camerounais est une preuve palpable. La diversification des partenariats avec la Chine et la Russie est tout aussi une révolution. Un jeune ambitieux à la tête de l’État peut-il aussi être révolutionnaire ? C’est une possibilité faible car le jeune évalue l’avenir et les forces en présence. Il serait plutôt calculateur pour son avenir politique. Je ne serai pas péremptoire car il y’a des « appelés » mais ils sont parfois rarissimes. Aujourd’hui la dimension stratosphérique du président Paul Biya en Afrique et dans le monde, son expérience et sa sagesse profitent au Cameroun. Nous devons en profiter au maximum. La richesse du Cameroun est en réserve pour les générations futures. Les pierres rares, le fer, le manganèse, l’or, le diamant etc sont bien en réserve. Les spécialistes parlent d’une exploitation de moins de 36% », ajoute André Luther Méka communicant et militant du RDPC.

Pour approfondir :   Campagne électorale des législatives et municipales 2020 : Le bain de foule de Cabral Libii à Edéa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etoo Song

[Tribune] Pourquoi tant de haine?

Ruben Um Nyobe

(Tribune) La phobie des héros nationaux entretenue par le régime de Yaoundé