in

Albert Dzongang-Survie Cameroun : « On veut nous distraire avec 200 millions alors que c’est l’argent que Ngoh Ngoh utilise pour fumer ses cigarettes »

Albert Dzongang

Invité sur le plateau de la Vérité en Face sur Equinoxe TV dimanche soir 16 mai 2021, Albert Dzongang s’est mué en avocat pour défendre à cor et à cri l’initiative SCSI en proie à des accusations de malversation financière.


Albert Dzongang
Albert Dzongang (c) Droits réservés

L’homme politique de 72 ans s’est voulu on ne peut plus clair : « il y a eu zéro franc de voler dans l’initiative Survie Cameroon ». Une assertion censée balayer en brèche le scandale de détournements de fonds qui entoure ce projet. Selon Albert Dzongang, la fixation qui est faite sur cet argent a pour but de détourner l’attention des Camerounais des véritables problèmes de mal gouvernance. « Je ne vois pas en quoi on peut nous entrainer avec tous les problèmes que notre pays a. Les gens nous disent d’aller chercher où sont passés 200 millions Fcfa (de survie Cameroon, Ndlr). 200 millions Fcfa c’est l’argent que les Ngoh Ngoh utilisent pour fumer ses cigarettes, pour prendre leur café».

L’ancien député du RDC s’en est par la suite pris à Me Bomo Ntimbane, parrain de SCSI. « Me Ntimbane est un illuminé, il voit midi à 14 heures …. Si il était un vrai avocat , il saurait que même dans le cas d’un audit judiciaire on aura toujours besoin des informaticiens qui confirmeront à coup sûr la thèse du bug… Il prétend qu’on aurait détourner 4 milliards, mais qui peut croire de telles sottises ?», s’est-il interrogé avant de couvrir d’éloges, son leader Maurice Kamto.  « Kamto se fait ces 200 millions en une semaine rien qu’en donnant justes des cours magistraux dans les grandes universités en Occident », tente-il de persuader. « Comme le professeur Bahebeck nous avait dit, il ne faut pas être 1000 pour une révolution. Une seule personne qui s’engage et qui donne sa vie comme le professeur Kamto, ça suffira pour changer le Cameroun. Et gardons l’espoir qu’un jour nous aurons un Cameroun prospère », annonce Albert Dzongang.

Dzongang évoque un plan anti-Kamto

« La nega-Kamtologie où l’art d’essayer de donner une connotation négative à toutes les actions posées par le président Kamto, essayer de rendre mauvais tout ce qui est autour de kamto… On a payé des professeurs d’université pour s’atteler à cette tâche et ils s’y sont tous cassés les dents ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sasou Twit

Remaniement ministériel au Congo : Nommé par son père, Denis Christel Sassou Nguesso donne ses impressions

Cannabiso

Un fournisseur de cannabis aux séparatistes terroristes arrêté à Muyuka, région du Sud-Ouest