in

Affaire Influenceuses d’État : Le pasteur Ngoa Boniface demande à Dieu de faire arrester Mvondo Ayolo et Ferdinand Ngoh Ngoh

Ngoa Atangana Boniface2

Dans une vidéo réalisée dans son église, le pasteur taxé de « tribaliste », Boniface Ngoa Atanga a tenu à envoyer « le feu du Saint-Esprit » sur le secrétaire général à la présidence de la République et au directeur du Cabinet civil, qu’il accuse d’être auteurs de l’invitation de celles qu’on a appelées « influenceuses d’État » à la Coupe d’Afrique des Nations.

Ngoa Atangana Boniface2
Boniface Ngoa Atangana (c) Droits réservés

Dans l’élément vidéo devenu virale sur la toile, l’homme Dieu demande à ses fidèles de prier pour que le feu de Dieu consume Mvondo Ayolo et Ferdinand Ngoh Ngoh, « parce qu’ils n’échappent pas à cette gabegie. Que le feu de Dieu les calcine ! Envoyez le feu de Dieu contre eux et ces prostituées », déclare-t-il.

Notons que depuis quelques années, l’église de réveil baptisée « Tabernacle de la liberté », dont Ngoa Boniface est le fondateur, est présentée comme un véritable danger pour la cohésion sociale. Il est accusé de prôner l’évangile dans son église par un discours interethnique, au moment où la société camerounaise fait face à un regain du tribalisme.

{source}<iframe src=”https://www.facebook.com/plugins/video.php?height=311&href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FPaulchouta%2Fvideos%2F1119745198798669%2F&show_text=false&width=560&t=0″ width=”560″ height=”311″ style=”border:none;overflow:hidden” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowfullscreen=”true” allow=”autoplay; clipboard-write; encrypted-media; picture-in-picture; web-share” allowFullScreen=”true”></iframe>{/source}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Affrontements intercommunautaires : Les populations manifestent après l’arrestation d’une élite Arabe Choa à Kousseri

L’ISSAM dit ne pas être associé à la vidéo sextape des étudiants en circulation sur la toile