in

Affaire Esther Bell/Aimé Bonny : « Jean Bahebeck a fait une sortie très malheureuse sur Canal Presse »

Dans une publication sur son compte Facebook, le cardiologue a évalué la sortie de son collègue Jean Bahebeck sur l’affaire Esther Aurélie Bell et l’hôpital Laquintinie de Douala, a noté Lebledparle.com.

Jean Bahebeck

L’universitaire par ailleurs estime qu’à travers cette sortie, la démocratie camerounaise est en train de perdre l’un de ses meilleurs talents. Lebledparle.com vous propose de lire l’intégralité de la réaction du Pr Aimé Bonny sur l’affaire du bébé volé de Laquintinie.

L’espoir de la démocratie camerounaise en ballottage défavorable

𝚃𝚘𝚞𝚝 𝚕𝚎 𝚖𝚘𝚗𝚍𝚎 𝚜𝚊𝚒𝚝 𝚕𝚎 𝚙𝚛𝚘𝚏𝚘𝚗𝚍 𝚛𝚎𝚜𝚙𝚎𝚌𝚝 𝚚𝚞𝚎 𝚓’𝚊𝚒 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚖𝚘𝚗 𝚊𝚒̂𝚗𝚎́ 𝚕𝚎 𝙿𝚛 𝙿𝚛𝚘𝚏𝚎𝚜𝚜𝚎𝚞𝚛 𝙹𝚎𝚊𝚗 𝙱ahebeck. 𝙼𝚊𝚕𝚑𝚎𝚞𝚛𝚎𝚞𝚜𝚎𝚖𝚎𝚗𝚝 𝚒𝚕 𝚊 𝚏𝚊𝚒𝚝 𝚞𝚗𝚎 𝚜𝚘𝚛𝚝𝚒𝚎 𝚝𝚛𝚎̀𝚜 𝚖𝚊𝚕𝚑𝚎𝚞𝚛𝚎𝚞𝚜𝚎 𝚜𝚞𝚛 𝙲anal 𝙿resse 𝚌𝚘𝚖𝚖𝚎 𝚓𝚎 𝚕’𝚎𝚡𝚙𝚕𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚍𝚊𝚗𝚜 𝚖𝚘𝚗 𝚍𝚒𝚛𝚎𝚌𝚝 𝚍’𝚑𝚒𝚎𝚛.

Primo, il s’est contenté de n’avoir que la version d’une partie prenante de l’affaire, la partie défenderesse qu’est l’hôpital et son directeur. 𝐂’𝐞𝐬𝐭 𝐮𝐧𝐞 𝐟𝐚𝐮𝐭𝐞… 𝐯𝐨𝐥𝐨𝐧𝐭𝐚𝐢𝐫𝐞.

Secundo, il déclare que la dame Esther Aurélie Bell savait en arrivant à l’hôpital que son bébé est mort ! Comment il a su que même cette jeune maman ne le savait pas et ne l’a dit à personne ? Qui lui a dit tout cela…alors qu’il n’a discuté qu’avec le directeur de Laquintinie ?

Pour approfondir :   Jacques Fame Ndongo donne aux Camerounais la conduite à adopter lors de manifestations du 22 septembre

Je bouche mes oreilles sur les autres envolées très surprenantes de mon estimé collègue: (1) 𝑖𝑙 𝑎𝑐𝑐𝑢𝑠e 𝑑𝑒 𝑚𝑎𝑛𝑖𝑒̀𝑟𝑒 𝑚𝑎𝑙𝑠𝑎𝑖𝑛𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒𝑠 𝑐𝑎𝑛𝑑𝑖𝑑𝑎𝑡𝑠 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑝𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑐𝑒 𝑑𝑒 𝑙’𝑂𝑟𝑑𝑟𝑒 𝑑𝑒𝑠 𝑚𝑒́𝑑𝑒𝑐𝑖𝑛𝑠 𝑑’𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑚𝑎𝑛𝑖𝑝𝑢𝑙𝑒́ 𝑑𝑎𝑚𝑒 𝐵𝐸𝐿𝐿    ; (2) 𝒊𝒍 𝒂 𝒇𝒂𝒊𝒕 𝒅𝒖 𝑵𝑮𝑶𝑵𝑫𝑶 (𝒇𝒆̂𝒕e 𝒅𝒆𝒔 𝑺𝑨𝑾𝑨) 𝒍𝒂 𝒏𝒐𝒖𝒗𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒊𝒏𝒔𝒕𝒊𝒕𝒖𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅’𝒆́𝒗𝒂𝒍𝒖𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆𝒔 𝒑𝒆𝒓𝒇𝒐𝒓𝒎𝒂𝒏𝒄𝒆𝒔 𝒉𝒐𝒔𝒑𝒊𝒕𝒂𝒍𝒊𝒆̀𝒓𝒆𝒔, 𝒄𝒐𝒏𝒔𝒂𝒄𝒓𝒂𝒏𝒕 𝒍𝒆 𝑫𝒊𝒓𝒆𝒄𝒕𝒆𝒖𝒓 𝒅𝒆 𝒍’𝒉𝒐̂𝒑𝒊𝒕𝒂𝒍 𝑳𝒂𝒒𝒖𝒊𝒏𝒕𝒊𝒏𝒊𝒆 𝒎𝒆𝒊𝒍𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒎𝒂𝒏𝒂𝒈𝒆𝒓 𝒅𝒖 𝑪𝒂𝒎𝒆𝒓𝒐𝒖𝒏…𝒄𝒆 𝒒𝒖𝒊 𝒔𝒆𝒏𝒕 𝒍’𝒂𝒄𝒉𝒂𝒕 𝒅𝒆 𝒄𝒐𝒏𝒔𝒄𝒊𝒆𝒏𝒄𝒆 ; (3) 𝑖𝑙 𝑗𝑢𝑠𝑡𝑖𝑓𝑖𝑒 𝑙𝑒 𝑓𝑎𝑖𝑡 𝑞𝑢’𝑜𝑛 𝑛’𝑎𝑖𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑚𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒́ 𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑒𝑠𝑡 𝑠𝑜𝑟𝑡𝑖 𝑑𝑢 𝑣𝑒𝑛𝑡𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑑𝑎𝑚𝑒 𝐵𝐸𝐿𝐿 𝑝𝑎𝑟 𝑙𝑒 𝑓𝑎𝑖𝑡 « 𝑞𝑢’𝑜𝑛 𝑎𝑢𝑟𝑎𝑖𝑡 𝑒𝑢 𝐷𝐸𝑈𝑋 𝑚𝑜𝑟𝑡𝑠 ».

Pour approfondir :   Cameroun : Jean de Dieu Momo taxe Narcisse Nganchop de "filouterie d’aliments"

Ainsi, ce brillant médecin fait de l’obstruction à la présentation à une maman du produit de sa conception une mesure d’évitement de la mort subite de cette dernière. C’est une nouvelle découverte scientifique qui lui vaudrait le double prix Nobel de la paix et de la médecine. Il serait donc le premier homme sur terre qui aura eu deux prix Nobels dans deux disciplines différentes.

𝑳𝒂 𝒅𝒆́𝒎𝒐𝒄𝒓𝒂𝒕𝒊𝒆 𝑪𝒂𝒎𝒆𝒓𝒐𝒖𝒏𝒂𝒊𝒔𝒆 𝒆𝒔𝒕 𝒆𝒏𝒕𝒓𝒂𝒊𝒏 𝒅𝒆 𝒑𝒆𝒓𝒅𝒓𝒆 𝒔𝒐𝒏 𝒎𝒆𝒊𝒍𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒕𝒂𝒍𝒆𝒏𝒕 ; 𝒇𝒂𝒖𝒅𝒓𝒂𝒊𝒕 𝒔’𝒆𝒏 𝒊𝒏𝒒𝒖𝒊𝒆́𝒕𝒆𝒓.

Doc BONNY Aimé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ngo Issi Kamto

[Tribune] « La communauté des 15% » est une faute politique au même titre que « le concours pour devenir Bulu »

Ntimbane Bomo

Christian Bomo Ntimbane : « Le crime de Nanga-Eboko nécessite une communication gouvernementale »