in ,

Abdouraman Hamadou appelle le Grand Nord à se libérer des mouvements identitaires pour participer au « débat national »

Pour le dirigeant sportif et homme politique, les Camerounais gagneraient tous à constituer un électorat national en vue des échéances électoral avenir.

Abdouraman Hamadou B
Abdouraman Hamadou Babba dans La Vérité en face sur Équinoxe Tv - DR

A en croire Abdouram Hamadou, l’avenir du Cameroun est global et non régional. « Contrairement à ce qu’a longtemps pensé une large majorité des élites du Grand Nord, il est aujourd’hui évident que l’ascenseur, renvoyé le 6 novembre 1982, ne reviendra jamais par la volonté de ceux qui l’ont pris ce jour-là, au nom de l’accord politique (non écrit) dénommé « Axe Nord-Sud », héritage de la colonisation », soutient-il dans une sortie sur Facebook ce vendredi 10 novembre 2023.

Pour lui, Il est dans l’intérêt de tous les camerounais, d’où qu’ils viennent, qu’un consensus national minimal soit dégagé sur la manière « d’organiser et de gérer notre pays », poursuit-il.

Un Cameroun désuni ne profite à personne

 « Il est donc également temps que les murs tombent et que des ponts soient construits pour que le « Grand Nord » rejoigne pleinement le débat politique national, pour y prendre toute sa place. Il n’est nullement question ici de diluer les spécificités de chacune des régions et de chacune des ethnies et tribus qui peuplent et enrichissent le Cameroun. À mon avis, nos spécificités ethniques et tribales ne peuvent pleinement et avantageusement s’exprimer que sur le plan culturel et historique », ajoute le président de l’Etoile filante de Garoua.

« Sur le plan politique, dans le cadre de la République, il est évident qu’aucune région et qu’aucune ethnie ou tribu ne peut trouver son compte dans un Cameroun à la traine, politiquement ethnicisé et tribalisé. Au vu de la situation actuelle de notre pays, il me semble que seule une alliance électorale nationale, basée sur les valeurs de la République, sera en mesure de réaliser une vraie alternance politique lors des prochaines échéances électorales. Pour y parvenir, il faudra donc obligatoirement aller au-delà des chapelles politiques et rassembler toutes les forces et toutes les volontés du changement, où qu’elles soient, même dans les rangs du Rdpc… », conclut Abdouraman Hamadou Babba.

Pour approfondir :   Siméon Roland Ekodo Mveng : « L'hypothèse d'une candidature d'Éto'o en 2025 donne les insomnies aux sbires du régime en place »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cavaye Yeguie Djibril PAN

3ème session parlementaire 2023 : Voici l’intégralité du discours de Cavaye Yeguie Djibril

Ecole

Voici pourquoi l’éducation camerounaise est en crise selon l’ONU