in

Zone Cemac : Les nouvelles pièces de monnaie sont disponibles

image 2018 12 01 at 16.45.4 Beac

Dans le but de mettre un terme à la pénurie de pièces qui rend de plus en plus difficile l’activité économique dans la sous-région, les autorités de la Banque des États de l’Afrique centrale ont rassuré sur la disponibilité des pièces dans les principales agences de la sous-région.

image 2018 12 01 at 16.45.4 Beac
Les pièces de monnaies (c) Droits réservés

D’importantes quantité de pièces seront injectées dans le circuit économique dans les prochains jours. L’annonce a été faite le 18 décembre 2019 à Douala par Abbas Mahamat Toli, directeur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC). C’était à l’occasion de la 4ème session du comité de politique monétaire.

« Les nouvelles commandes qui sont faites sont arrivées. La banque centrale a déjà mis en place un plan de communication à l’endroit du grand public sur l’utilisation et l’usage qu’il faut faire. Nous avons aussi au niveau opérationnel, au niveau de nos services en charges des missions monétaires, donné des instructions nécessaires pour veiller justement à payer les entreprises quand elles viennent en refinancement, une bonne partie en pièces de monnaie », a indiqué Abbas Mahamat Toli.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”><a href=”https://twitter.com/hashtag/Afrique?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#Afrique</a>, La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) injecte les pièces de monnaie dans le circuit économique de la zone Cemac. <br><br>© Wikipédia/Illustration <a href=”https://t.co/2KLtzypg84″>pic.twitter.com/2KLtzypg84</a></p>&mdash; #AFRICA24 (@AFRICA24TV) <a href=”https://twitter.com/AFRICA24TV/status/1207986503248482304?ref_src=twsrc%5Etfw”>December 20, 2019</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

Selon les informations à notre rédaction, l’opération va démarrer par le ravitaillement des agences les plus importantes du réseau BEAC au Cameroun. Les responsables de la BEAC ont au cours de leur réunion de mercredi 18 décembre 2019, relevé une relance modérée de l’activité économique, un taux de croissance de 2, 5% en 2019 contre 1, 8 % en 2018 et une maîtrise des pressions inflationnistes.  Un remodelage de la coopération avec la France en vue de l’élaboration d’une monnaie communautaire forte tel que prescrite par les chefs de l’État lors du dernier sommet des chefs d’Etat de la CEMAC à Yaoundé a été souligné. Ils annoncent que le début des discussions techniques aura lieu dès janvier 2020.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”><a href=”https://twitter.com/hashtag/CEMAC?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#CEMAC</a> <br>Le Gouverneur de la <a href=”https://twitter.com/hashtag/BEAC?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#BEAC</a> a annoncé le Début du processus de travail en vue de l’implémentation d’une monnaie forte en zone CEMAC. Celui-ci débutera en janvier 2020. <a href=”https://t.co/yZcAOOqcGb”>pic.twitter.com/yZcAOOqcGb</a></p>&mdash; ADI (@AfricaDigitali) <a href=”https://twitter.com/AfricaDigitali/status/1207395230070251521?ref_src=twsrc%5Etfw”>December 18, 2019</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cameroun : Le directeur général des ADC recrute les chauffeurs de taxis

Onan

Courtisé par le PSG, André Onana envoie un message clair aux dirigeants parisiens