in ,

Yaoundé : Des coups de feu dans une « chasse à l’homme » à Bastos

Menée par la gendarmerie, une interpellation musclée d’un certain Parfait Bapout accusé d’« usurper » l’identité du contre-amiral Joseph Fouda, a fait résonner des coups de feu jeudi soir, au lieudit Nouvelle route Bastos, à Yaoundé.

Une opération armée des Forces de sécurité - DR
Photo illustrative : Une opération armée des Forces de sécurité - DR

Menée par la gendarmerie, une interpellation musclée d’un certain Parfait Bapout accusé d’« usurper » l’identité du contre-amiral Joseph Fouda, a fait résonner des coups de feu jeudi dernier; dans l’après-midi, au lieudit Nouvelle route Bastos, à Yaoundé.

Peur et stupeur, ses sont emparées des populations de Nouvelle route Bastos, le 20 juin dernier. La faute aux coups de feu qui se sont invités dans le quotidien habituellement calme dans habitants et autres travailleurs de cet axe, appelé « Boulevard présidentiel ».

Des éléments de la gendarmerie, apprend-on, armés jusqu’aux dents auraient ont encerclé une partie de ce quartier résidentiel, restreignant les mouvements des personnes.

Selon des sources concordantes, il s’agissait d’un « escroc » du nom de Parfait Bapout, qui usurperait l’identité du contre-amiral Joseph Fouda, Conseiller spécial du président de la République, pour extorquer de l’argent à des personnes, au nom du contre-amiral Joseph Fouda. Cette personne est d’ailleurs présentée pourtant comme un proche du contre-amiral Joseph Fouda.

Pour approfondir :   Paul BIYA représenté par une photo à l’Africa CEO d’Abidjan ?

« Utilisant le nom du contre-amiral Joseph Fouda, Parfait Bapout a réussi à tromper d nombreuses personnalités en leur promettant des nominations à des postes de haut rang au sein du gouvernement et de l’administration publique », rapporte notre confrère New du Camer.

L’interpellation à laquelle a procédé la gendarmerie nationale,  fait suite à une plainte du contre-amiral Joseph Fouda, a appris Lebledparle.com.

Des sources soulignent que l’homme n’agissait pas seul. « On parle d’un gang qui s’est retranché quelque part ici », rapportait un des témoins de la scène. Les enquêteurs s’activent à retrouver les complices de l’homme.

Pour approfondir :   Cameroun : Paul Biya nomme un DG et un PCA de la CENAME

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cercueil de Ndokoti 780x440 1

Ce qu’il faut réellement savoir de la folle histoire d’un cercueil déposé dans une station service à Douala

Samuel Eto'o, le président de la Fécafoot

Cameroun : Samuel Eto’o honoré par le prestigieux prix international Fair Play Menarini