in

Wilfried Ekanga : « ce qui a tué Cabrel Nanjip, c’est l’infrastructure moyenâgeuse qui relie Douala et Yaoundé »

Dans une tribune publiée le samedi 17 juin 2023, l’analyste sociopolitique revient sur le décès de Cabrel Nanjip survenue le jeudi 15 juin 2023.

Nanjip Ndop
Cabrel Nanjip, Humoriste - DR

Depuis la mort de l’humoriste Cabrel Nanjip, beaucoup de spéculations se font sur l’origine de son décès. Si certains évoquent les pistes mystiques, Wilfried Ekanga écarte cette piste et pointe le doigt accusateur sur la route. « Vous savez fort bien (ou du moins vous êtes censés savoir) que ce qui a tué Cabrel Nanjip, c’est l’infrastructure moyenâgeuse et honteuse qui relie vos deux plus grandes villes, Douala et Yaoundé. En plein XXIe siècle, ce genre de route n’existe nulle part en tant qu’axe principal entre deux capitales de plus de 3 millions d’habitants chacune. Vous aurez beau être le plus prudent des automobilistes, vous aurez beau ne jamais consommer la moindre goutte d’alcool, ça ne vous met pas à l’abri d’un gros porteur qui arrive en face, et dont la largeur fait plus d’un tiers de la route, en plus des lourds pylônes de bois qu’il transporte. C’est du blabla organisé par ceux qui sont responsables de la réalisation de ces infrastructures, et qui se dédouanent sans la moindre once de gêne », écrit la personnalité publique.

Nanjip, la star esseulée

La sorcellerie n’existe pas !!!!

Avant de commencer, sachez que ce pauvre garçon n’est pas mort à 33 ans. Il est né le 21 août 1990. Donc, le 15 juin 2023, jour de son décès, il avait… 32 ans ! Autrement dit, il aurait fallu attendre encore deux mois et une semaine pour que vos théories ésotériques fumeuses et idiotes aient un sens. Mais vous aviez à tout prix besoin de tirer artificiellement sur la corde pour que tout colle, n’est-ce pas ?

 Maintenant, constatez vous-mêmes votre bêtise.

Et même s’il était réellement décédé à 33 ans, ça ne veut rien dire du tout ! L’espérance de vie – sur le papier – au Cameroun est de 60 ans environ pour les hommes ; et dans la réalité, à cause des conditions de vie horribles (maladies, assassinats et accidents divers) la plupart des Camerounais meurent dans l’intervalle compris entre 30 et 50 ans. C’est ce qui explique le faible nombre de vieillards dans le pays. D’ailleurs les vieux sont tellement peu nombreux qu’à chaque fois, on leur colle l’étiquette de « sorciers », puisque souvent, il n’y en a que deux ou trois – et parfois même un seul – à travers le village !

Mais dans tout pays misérable où les gens sont mentalement restés prisonniers de l’Antiquité, le mot « sorcellerie » est le joker de luxe par lequel un peuple malade va expliquer des tragédies dont les causes sautent pourtant aux yeux.

Le Paradigme Du Cerveau Absent

Vous savez fort bien (ou du moins vous êtes censés savoir) que ce qui a tué Cabrel Nanjip, c’est l’infrastructure moyenâgeuse et honteuse qui relie vos deux plus grandes villes, Douala et Yaoundé. En plein XXIe siècle, ce genre de route n’existe nulle part en tant qu’axe principal entre deux capitales de plus de 3 millions d’habitants chacune. Vous aurez beau être le plus prudent des automobilistes, vous aurez beau ne jamais consommer la moindre goutte d’alcool, ça ne vous met pas à l’abri d’un gros porteur qui arrive en face, et dont la largeur fait plus d’un tiers de la route, en plus des lourds pylônes de bois qu’il transporte. C’est du blabla organisé par ceux qui sont responsables de la réalisation de ces infrastructures, et qui se dédouanent sans la moindre once de gêne.

Pour approfondir :   Célestin MBIADJEU: « Lorsqu’un enfant évolue sans projet scolaire et professionnel, il en court des risques énormes »

Et c’est encore leurs victimes, c’est-à-dire vous, qui devenez les relais de leur bassesse. Vous protégez ceux qui vous assassinent et justifiez ainsi votre propre assassinat. Quelle tragédie !

D’ailleurs s’il faut parler d’incivisme routier, c’est cette même administration qui a instauré ce laisser-aller où la ceinture de sécurité est facultative (voire absente), y compris dans les taxis de la capitale, et où vous pouvez conduire en état d’ivresse (voire même sans permis pendant 100 ans), tant que vous glissez un petit billet au policier à chaque contrôle. C’est pourtant le même policier qui vous explique que « l’Etat est un monstre froid », que « l’Etat voit tout » et que « rien ne lui échappe », quand il s’agit de vous arrêter parce que vous avez osé exprimer vos opinions politiques. Allant même jusqu’à vous débusquer chez vous devant femme et enfants. C’est ce même État qui interdit les réunions éducatives et encourage la prolifération des bars, notamment autour des agences de voyage.

Si vous avez plus de 8 neurones en bon état, vous savez pertinemment ces choses. Vous savez que ce cannibale de Nganou Djoumessi aurait dû vous livrer une autoroute de 200 km depuis 2018 ! Vous savez qu’il enregistre déjà 5 années de retard sur ce chantier, alors qu’il a dilapidé 450 milliards pour seulement 60 km (qui eux-mêmes ne sont toujours pas finalisés). Vous savez que si Cabrel Nanjip avait été sur l’autoroute, cet accident n’aurait pas eu lieu, quelle que fût sa vitesse, et quelle que fût son état d’ébriété. Car sur l’autoroute, aucune voiture ne vient vers vous de face, et vous ne jouez pas vos vies sur chaque dépassement. Ici en Allemagne, la vitesse est illimitée sur la plupart des autoroutes, et il n’existe absolument aucun péage ; cela signifie que vous pouvez flotter dans les airs avec votre voiture si vous le désirez. Mais curieusement, les morts sur les routes sont infiniment moins nombreux ; parce que le risque de collision est proche de 0 !

En 2021, l’Allemagne n’a enregistré que 310 morts sur ses autoroutes. Or le pays compte 85 millions d’habitants (soit quatre fois plus que le Cameroun), et environ 40 millions de véhicules (deux fois plus que tous les habitants du Cameroun). Mais son réseau autoroutier fait 12 000 km de long, ce qui correspond littéralement au diamètre du globe terrestre !

Mais puisque vous êtes de gros lâches incapables d’indignation, vous esquivez joyeusement le Gang de Malfrats en costume qui vous gouverne (et qui est le seul responsable de la mort de votre compatriote, ami et collègue), et vous vous accrochez à des âneries sur « la volonté de Dieu » (Depuis quand Dieu veut voir des jeunes mourir broyés sur les routes ?) ou encore sur la sorcellerie. Au lieu de mettre vos millions d’abonnés à profit pour dénoncer le cannibalisme de ceux qui ont pris 450 milliards de vos impôts, vous vous perdez dans des procès en sorcellerie que nul n’est incapable de démontrer. Vos cerveaux sont ceux des temps anciens, à l’époque où l’on croyait encore que les volcans sont un signe de la colère des esprits, alors qu’il s’agit d’une simple conséquence de la tectonique des plaques et de l’activité du manteau interne de la terre. Il est temps d’atterrir au IIIe millénaire !

Pour approfondir :   Cameroun: AMOUGOU BELINGA annonce avoir réglé la totalité de sa dette envers la CAMPOST

En Bref :

Le décès de Cabrel a touché sa famille et ses amis véritables, ceux qui tenaient réellement à lui. Le reste n’est qu’une horde d’opportunistes macabres qui ont multiplié les Direct-Live en 24 heures pour augmenter leur audience, alors qu’aucun d’eux ne se rendra à l’enterrement, bien qu’ils soient sur place, au Cameroun. Pire encore, plutôt que de fustiger les vrais coupables tapis dans les bureaux à Yaoundé, nombre d’entre eux se sont découverts des talents de mediums, en nous expliquant une mystérieuse destinée qui tue les célébrités à 33 ans. Donc, il paraît que même Jésus est mort à 33 ans… Sauf que là aussi je vais vous décevoir, puisque c’est encore faux ! C’est autour du VIe siècle qu’un moine nommé Denys Le Petit (né vers 470 et mort vers 550) a essayé de calculer la date de naissance du fils de Marie, sur ordre du pape Jean 1er, afin d’élaborer un nouveau calendrier. Sauf que ce cher Denys s’est trompé d’au moins 4 ans, puisqu’il a situé la naissance de Jésus trois ans après la mort du roi Hérode. Or vous qui allez à l’église tous les dimanches savez que dans les évangiles, il est dit que ce fameux Hérode est bien vivant lorsque Jésus voit le jour.

Ce qui signifierait que nous ne sommes mêmes pas en 2023, mais en 2027 ou 2029.

Il faudra donc trouvez autre chose pour vos bêtises charlatanistes. Et si vous n’avez rien à faire de vos nombreux followers, j’ai une bonne occupation pour vous : Réclamez Des Autoroutes !!!!!! Sauf si, comme Samuel Eto’o qui a eu un accident sur la même route il y a quelques années, vous continuez à penser que la route ne tue que les politiciens, et plus précisément les militants du MRC.

Ekanga Ekanga Claude Wilfried

(La sorcellerie fonctionne toujours sur le « On m’a dit que… » ;  » J’ai entendu que… », sans aucun élément vérifiable. On appelle cela *l’obscurantisme*. Ou tout simplement *l’imbécilité* ! Et ne confondez pas les rites coutumiers propres à nos identités africaines avec vos délires sur tel ou tel jeune qui aurait vendu son âme à X ou Y, alors que vous voyez bien qu’une corde de terre au bitume concassé lui a pris son avenir.

Au final, c’est ça la vraie *sorcellerie* ; celle qui rime avec *connerie*).

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ntimbane Bomo Christian

Christian Bomo Ntimbane : « Au lendemain de notre élection, le premier décret que je prendrais sera la gratuité de l’eau »

Calixthe Beyala : « il n’y a aucune route convenable qui puisse permettre aux camerounais de voyager en toute quiétude »