in

Une candidate déchue de l’élection miss Cameroun accuse le comité d’organisation de corruption

marie ange njock

La candidate Marie Ange Ndjock en veut au Comité d’organisation de Miss Cameroun de l’élection miss Cameroun (COMICA). Après sa déchéance pour le compte des candidats de la région du centre, elle n’a pas pu retenir ses émotions. C’est à travers les réseaux sociaux qu’elle a laissé ces dernières s’exprimer.

En effet, Marie Ange Ndjock faisait partie des candidates pour représenter la région du Centre à la grande finale de Miss Cameroun. Le weekend dernier elle a défilé sous le numéro 24 et était bien supportée via les réseaux sociaux et même en direct. Mais elle a été étonnée de ne pas empocher la couronne régionale au détriment d’une autre.

C’est ainsi qu’elle a réalisé une vidéo pour exprimer sa déception à l’endroit du Comité d’organisation de cette élection nationale : « Je ne sais pas combien on vous a donné, mais moi je pensais compter des milliards, mais vous ne les méritez pas. Je pensais à vos locaux très sales où vous nous imposiez la propreté et pourtant vos bureaux sont très sales et immondes. Je me suis assise sur vos chaises avec humilité mais vraiment mes fesses se sont salies dessus. », s’est-elle lâchée. Une déclaration qui continue de faire mouche sur la toile

Aujourd’hui en voyant surement les proportions qu’ont pris l’affaire, Marie Ange s’est ravisée et a décidé de s’excuser. « Je tiens à m’excuser d’avoir offensé qui que ce soit, je tiens aussi à m’excuser auprès de ceux qui attendait la couronne venant de moi, je ne l’ai pas ramené et j’en suis vraiment désolée. Je suis passée par la joie et le stress, donc tout ce que vous dites de moi est vrai, je m’en excuse », a-t-elle déclaré.

Pour approfondir :   Culture : Des camerounais proposent au gouvernement de confier l’organisation de Miss Cameroun à un cabinet événementiel "sérieux"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Fédération du don de sang volontaire tiendra son deuxième congrès national les 16 et 17 décembre 2021

Saisie d’une grande quantité de cannabis dans le Moungo-Nord, région du Littoral