in ,

Une adolescente de 17 ans tuée par son conjoint à l’Est Cameroun

C’est un énième féminicide survenu ce mardi 28 novembre 2023, a appris Lebledparle.com.

Ado Camer
Image d'illustration-DR

Au Cameroun, les cas tragiques de violence conjugale continuent de susciter l’inquiétude. Une nouvelle victime, Audrey Nguele, une adolescente de 17 ans élève au lycée de Diang, a succombé aux coups de son concubin, ajoutant son nom à la liste des femmes malheureusement tuées par leur partenaire. Audrey Nguele a été transportée d’urgence à l’hôpital régional de Bertoua après avoir subi des violences, entraînant une hémorragie interne. Malheureusement, malgré les efforts médicaux, elle n’a pas survécu et a perdu la vie tôt le matin du 28 novembre 2023. Le conjoint présumé, Bekobe Éric, accusé d’avoir tué Audrey Nguele à coups de poing, a été appréhendé par les gendarmes et est actuellement détenu à la gendarmerie de Ngodi Bakoko à Douala.

Pour approfondir :   Cameroun : Ernest Obama au cœur d’un scandale de détournement de fonds à Vision4 ?

Les violences des femmes devenues monnaie courante

Cette tragédie survient après d’autres incidents récents de violence conjugale au Cameroun, dont le meurtre brutal d’une enseignante à Douala et celui d’une autre femme dans le village du Sud Cameroun nommé Bikop. Ces événements mettent en évidence la nécessité de sensibiliser davantage sur les violences domestiques et de prendre des mesures pour protéger les femmes et les jeunes filles contre de tels actes barbares. Selon le mouvement Stop féminicides 237, on dénombre au moins 50 décès de femmes des mains d’un homme depuis le début d’année 2023. Une statistique alarmante qui rappelle s’il en était encore besoin, que la situation est grave.

Pour approfondir :   Cameroun : Privé de sexe pendant 5 ans, un pasteur septuagénaire demande le divorce à son épouse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Python Douala

Douala : l’incroyable histoire du python découvert dans le plafond d’un immeuble

Alex Belinga

« Les Lions indomptables ne sont pas favoris de la CAN en Côte d’Ivoire » : un ancien coach du Cameroun tranche