in

Féminicide : un homme tue sa femme à la machette dans un village du Sud Cameroun

Le drame a eu lieu dans un village du département de l’Océan, a appris Lebledparle.com.

Violence

Un autre cas de féminicide a été signalé dans la localité de Bikop, située dans l’arrondissement de Mvengue, département de l’Océan, région du Sud au Cameroun. La victime, une mère de quatre enfants, a été tué à l’aide d’une machette par son époux. La scène tragique s’est produite dans la nuit du 24 au 25 novembre dernier, laissant les enfants orphelins. La défunte était loin d’imaginer que celui qui lui a pourtant promis d’être à ses côtés pour le meilleur et pour le pire devrait être le même qui allait mettre fin à ses jours. Conduite à l’hôpital, la victime a malheureusement succombé à ses blessures laissant derrière elle, 3 enfants et un nourrisson selon les informations du lanceur d’alerte Paul Chouta.

Pour approfondir :   A l'amphi 100 de l'université de N'gaoundéré un serpent de plus d'un mètre crée l'hystérie

Epidémie de féminicides au Cameroun

Selon les informations de Stop féminicide 237, au moins 50 femmes ont été assassinées depuis le début d’année 2023. Le plus retentissant de ces meurtres, aura été celui de Diane Yangwo. Cette enseignante du lycée de Nylon à Douala, a été assassiné par son mari. Elle a rendu l’âme samedi surpassé. Son décès a suscité une vague d’indignation collective dans tout le pays comme l’a relayé régulièrement Lebledparle.com. Un mouvement baptisé : « dénonce ton homme violent » est né sur les réseaux sociaux afin d’encourager les femmes à briser le silence au sujet des violences dont elles sont victimes dans leurs foyers respectifs.

Pour approfondir :   Buea : Un garçon de 2 ans meurt après avoir avalé un objet

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edmond Kamguia S

Edmond Kamguia : « L’hommage de Maurice Kamto à Mono Ndjana est avant tout un hommage intellectuel et académique »

Bojiko Cyrile BFMA

Balafon Music Awards : Cyrile Bojiko réagit aux critiques de Valsero