in

Un vaste réseau de falsification de documents démantelé à Yaoundé  

En marge du concours récemment lancé pour les recrutements des personnels au sein des Forces de Défense camerounaise, la Gendarmerie nationale a constaté un taux alarmant des documents falsifiés. Un constat qui a obligé les Forces de sécurité à y voir clair.

 

Dans cette veine, une opération coup de poing menée le 19 janvier 2021, derrière les services du Sous-préfet de Yaoundé 1er a donné lieu à la saisie de centaines de documents falsifiés, faux timbres et faux cachets. En outre, en présence de l’autorité préfectorale, une dizaine d’individus a été appréhendée. Une enquête a été ouverte.

Dans un message relayé sur les réseaux sociaux, la Gendarmerie Nationale « appelle à plus de vigilance lors des différentes procédures pour éviter tout désagrément ainsi qu’à l’acquisition des documents dans les services agréés à cet effet ».

Rappelons qu’en juillet 2019, le ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, accompagné du commissariat central N°1 de la ville de Yaoundé avaient démantelé un réseau de faux documents portant la signature du Minfopra. Il s’agissait en effet du test de sélection pour le recrutement de 1000 Instituteurs de l’Enseignement Maternel et Primaire.

Au total, six personnes avaient été interpellées et gardées à vue au commissariat central N°1 de la ville de Yaoundé pour la suite de l’enquête.

En juin 2017, la gendarmerie mettait la main sur quatre présumés faussaires impliqué dans un réseau de faux cachets et documents de dédouanement au port de Douala. Leur exploitation avait permis  de découvrir des centaines de documents et sceaux de tous les services de la place portuaire, permettant de sortir frauduleusement toutes sortes de marchandises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

samuel nlend

Samuel Nlend : « Je ne voudrais pas évoquer les raisons de ma mise à l’écart. Je préfère garder le silence »

Cameroun : Bernard Tantse Tanye est mort !