in

Renouvellement des organes de base RDPC Diamaré : Un chef traditionnel démissionne de ses fonctions pour conquérir la section  

Casawa

Dans une lettre adressée au préfet du département et eu sous-préfet de Gazawa dans le département du Diamaré, région de l’Extrême-Nord, l’autorité traditionnelle dit respecter la circulaire du parti respective au renouvellement des bureaux de base du Rdpc.

Casawa
Commune de Gazawa (c) Droits réservés

 « Dans le respect de la circulaire N°001/RDPC/PS du 8 juillet 2021 relative au renouvellement des bureaux des organes de base du Rdpc et de ses organisations spécialisées qui  exclut les chefs traditionnels de certains bureaux des organes de base Rdpc, je viens par la présente note présenter ma démission au poste de chef traditionnel de 3ème degré de Gassol-Gazawa pour présenter ma candidature au poste de président de la section Rdpc du Diamaré Ouest », a écrit Sa Majesté Adama Mana le 23 septembre 2021.

Pour approfondir :   Cameroun : La société nationale des hydrocarbures présente les atouts du nouveau code pétrolier

Pour rappel, c’est depuis plus d’un mois que les opérations de renouvellement des organes de base du parti au pouvoir ont débuté. Après les multiples campagnes, l’on est actuellement à l’étape fatidique, celle du scrutin.

Le poste de président de la section, sous-section ou le comité de base, est à l’origine des déchirements qui s’observent entre les militants sur toute l’étendue du territoire.

L’on espère que les endroits où l’élection ne s’est pas encore déroulée ne présentera pas les images peu enviables qu’ont offertes les premiers.

Pour approfondir :   Gestion des logements sociaux au Cameroun : Le directeur général de la SIC, Ahmadou Sardaouna fait le bilan de son mandat  


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afrobasket Dames 800

Afrobasket 2021 féminin : Le Nigeria champion, le Cameroun dompte le Sénégal et s’adjuge la 3e place

Bagong

Les affrontements entre les partisans d’Éric Niat et du ministre Ketcha Courtes à Bagangté causent les dégâts, l’élection reportée!