in

Un chauffeur abattu par des présumés séparatistes sur l’axe Bamenda-Babadjou

Selon Mimi Mefo info, le drame est survenu dans la soirée du mardi 21 septembre 2021.

 

 Lebledparle Faits divers a appris l’assassinat mardi soir sur le tronçon Bamenda-Babadjou, d’un chauffeur de bus de 19 places. En effet, le conducteur a été sorti de sa voiture et abattu par des hommes armés non identifiés qui lui reprochaient de n’avoir pas respecté le confinement de deux semaines qu’ils ont imposé depuis le 15 septembre dernier.

Une exaction de plus commise par des hommes armés depuis le début du mois en cours. Avant lui, un civil avait été retrouvé mort à côté de sa chainse roulante, de même que Dudu, le gérant d’un bar capturé depuis un mois, a été éliminé le 15 septembre par ses bourreaux.

Pour approfondir :   Cameroun : Qui est Jean Fouman Akame ? Le défunt conseiller juridique de Paul Biya

Le 12 septembre à Kumbo 7 militaires sont tombés dans une embuscade tendue par les sécessionnistes. Quatre jours plus tard, une dizaine d’autre ont été arraché à la vie à Bamessing dans la région du Nord-Ouest.

Joseph Beti Assomo, ministre délégué à la présidence de la république en chargé de la Défense, a tenu à Bamenda, il y a quelques jours, une réunion d’évaluation sécuritaire.

Le membre du gouvernement a constaté que les hommes armés reçoivent le soutien des forces extérieures et sont dotés d’un matériel sophistiqué. Face à la situation, l’Armée sait désormais sur quel pied danser.

Pour approfondir :   Le compte Orange Money du gouverneur de la région de l'Ouest a été piraté!


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bunsh

Le Conseil de Nkambe dans le Nord-Ouest autonomise les femmes Binshua

algerie espace aerien ram

L’Algérie ferme son espace aérien au Maroc