in

Un budget de 14,337 milliards de FCFA pour la SOPECAM en 2021

sopecam budget

Joseph Anderson Lé a présidé le Conseil d’administration de la Société de presses et d’édition du Cameroun (SOPECAM). Au terme de cette 64ème session, il en ressort que le budget de cette structure d’Etat sera de 14,337 milliards de FCFA en 2021.


sopecam budget
Siège de la SOPECAM à Yaoundé (c) Droits réservés

Selon les précisions de Cameroon Tribune dans sa parution de ce 30 décembre, ce budget «en valeur absolue de plus de deux milliards de FCFA et une réduction en valeur relative de 15,82%, (plus de 17 milliards de FCFA en 2020)». Cette différence s’explique par le fait que, par la crise sanitaire et sécuritaire ainsi que la conjoncture économique que traverse le pays depuis un moment, souligne le PCA.

Par ailleurs, pour l’année 2021, le ministre de la Fonction publique recommande à la SOPECAM «d’être enracinée dans sa raison d’être en ayant une parfaite maitrise de ce qui constitue le cœur de son métier, à savoir, la presse et l’édition. De Trouver un équilibre entre ses charges et son chiffre d’affaires en stabilisant par exemple les charges salariales par l’exploitation judicieuse des opportunités qu’offrent les départs à la retraite; arrimer la prime de départ à la retraite et de bonne séparation à la situation financière de l’entreprise; explorer les niches qu’offrent le numérique et le financement participatif pour développer ses activités; consolider la capacité de recouvrement de l’entreprise par l’institutionnalisation des approches d’optimisation utilisées en 2020. Et enfin, améliorer et densifier les relations avec l’environnement de l’entreprise, en commençant par les relations avec l’Etat et toutes les administrations publiques d’une part, avec la clientèle privée d’autre part», lit-on dans les colonnes qui quotidien national bilingue.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse du lundi 9 janvier 2023

«Si toutes ces dispositions sont prises, on pourra indubitablement améliorer la trésorerie de l’entreprise et lui permettre de disposer des moyens financiers nécessaires pour faire face à ses charges», poursuit l’article.


Pour approfondir :   [Tribune] Louis Marie Kakdeu : « Nous devons s'unir pour changer de système, sans considération communautariste »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lionnes2019

Coupe du monde féminine : La FIFA offre une place de plus à l’Afrique

Plus d’1,6 millions d’assurés sociaux au Cameroun en 2020