in

[Tribune] Richard Makon : La popularité ne doit surtout pas être confondue à la célébrité

[Tribune] Richard Makon : La popularité ne doit surtout pas être confondue à la célébrité

Dans une tribune libre parvenue à la rédaction de Lebledparle.com ce 22 juin 2021, le juriste profite de l’actualité du moment au Cameroun pour décrypter les notions de « popularité » et « célébrité ». Lesquels signifie-t-il, sont sémantiquement différentes contrairement à l’usage populaire. Découvrez l’intégralité de son analyse dans la suite de cet article.

[Tribune] Richard Makon : La popularité ne doit surtout pas être confondue à la célébrité
Richard Makon (c) Droits réservés

 La vie prie « gens connus »

Claude Brasseur a dit : « Je fais une énorme différence entre la popularité et la célébrité. Pourquoi je n’aime pas la popularité ? Parce que ce n’est pas un critère de qualité ! »

La « popularité » ne doit surtout pas être confondue avec la « célébrité », encore moins avec la “renommée” ou la « notoriété ». Des réalités tellement éloignées dans leur proximité apparente…

Il y a le fait d’être « connu » et celui d’être « reconnu » ! Il ne s’agit pas d’une différence de « degré », mais d’une différence de « nature » !

Mais là est un autre débat, passons !

Les gens connus n’ont pas de vie privée ! D’ailleurs ils n’ont pas de vie tout courte ! Et ça, ce serait un manquement grave de leur part que de pas le savoir !

Ce que je comprends finalement, un peu tardivement malheureusement, c’est qu’il y a plus de malheur que de bonheur à être « connu » et « reconnu ». On se met tout seul en danger permanent, parce que qui se pose s’expose !

Et le paradoxe ultime est que plus la société actuelle est en pleine décrépitude et en totale déliquescence morale et éthique, et plus elle se veut exigeante. Exigeante de plus de qualité (de la part des autres), exigeante de plus de responsabilité (de la part des autres), exigeante de plus de moralité (de la part des autres).

Elle est exigeante certes, mais non pas avec elle-même, en tant que corps politique unifié, un ensemble collectif en pleine errance, mais exigeante envers ceux parmi elle qui ont le malheur de se placer sous les feux des projecteurs. ce qui n’est pas plus mal aussi…

Ces gens connus représentent, de façon ostentatoire, les maladies dont souffre le corps social, ils affichent brutalement, par les lumières qu’ils attirent, les plaies purulentes des cancers métastasés de notre commune vulnérabilité. Dans cette société perfide, mesquine et libidinale, pour beaucoup, nous dénonçons ce que nous sommes !

Les gens connus sont le visage de notre mocheté !

Je ne le dirai jamais assez, c’est une société malade et rongée qui produit des hommes déséquilibrés et des êtres lacunaires !

Mais il est important de continuer à tous se dénoncer réciproquement, c’est le début d’un exorcisme collectif !

Là où hier on raffolait des détails croustillants de la vie débridée des artistes et des hommes politiques, aujourd’hui on les gifle pour un rien, on les apostrophe pour une broutille, et on les tue pour avoir osé simplement savourer un plat sans respecter certains usages culturels.

Le monde a changé ! Mais pas en mieux ! Il ne s’est pas amélioré, loin de là ! Il est juste devenu plus sournois, plus cynique, plus hypocrite aussi.

Le nombre de « followers » aujourd’hui, et de “fans” hier, est constitué pour l’essentiel, en plus des divers autres publics tout aussi dangereux, d’une armée d’inquisiteurs, d’enquêteurs, qui guettent le moindre faux pas, cherchent la petite bête, traque le soupçon de squelette caché dans le placard de chaque “bonne” fortune…

Et ce n’est pas plus mal aussi, si cela peut faire tomber quelques “puissants” de leurs trônes, et dissiper les illusions arrogantes de leur supposée invulnérabilité.

Mais c’est collectivement que nous devons travailler à changer, et c’est ensemble que nous devons opérer cette montée salutaire en humanité, pour sauver ce qui reste de notre société…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Charlotte Dipanda sur l’affaire Martin Camus Mimb/ Malicka : « Rendons la dignité à toutes les victimes de ces prédateurs sexuels »

    Charlotte Dipanda sur l’affaire Martin Camus Mimb/ Malicka : « Rendons la dignité à toutes les victimes de ces prédateurs sexuels »

    Jean Solaire Kuete donne les raisons pour lesquelles il a quitté Bnew1 pour « My Media Prime »

    Jean Solaire Kuete donne les raisons pour lesquelles il a quitté Bnew1 pour « My Media Prime »