in

[Tribune] Congrès : MRC-RDPC-PCRN même tarif

Saint Eloi Bidoung, homme politique a commis un coup de gueule le mardi 12 décembre 2023, pour parler du congrès du MRC, du Rdpc et du Pcrn. Il pense que tous ces conclaves fonctionnent de la même façon. Lebledparle.com vous propose le texte intégral.

Bidoung Eloi B

Dans la Rome antique, Jules César maintenait son peuple tranquille et docile avec cinq choses qui étaient politiquement efficaces : le pain, le vin, des jeux, la religion et du sang quand il en réclamait. Le peuple était ainsi tétanisé, abruti, fainéantisé et  l’empereur pu régner sans contestation ou quelque opposition.

Inspiré par cette stratégie politique inique, cynique et sadique, le parti au pouvoir  au Cameroun se tient fort et tranquille face au peuple. Le militant qui va à un événement politique et quelques choses d’assimilés organisées par son parti, y va pour son pain et sa boîte de sardine. Puis il y a toujours des tam-tams et des tambours. Dans son quotidien il y a les paris sportifs, les paris hippiques, son club 2-0 ; le songo ; le ludo et le damier, et d’autres futilités abrutissantes comme des églises d’éveil, de réveil, charismatiques, satanistes qui le distraient. Alors il ne voit pas que le kilo de maquereau est devenu hors de prix au marché et que le stade d’Olémbé n’est jamais achevé et des centaines de milliards de FCFA ont été dépensé ou retrouvés dans certaines officines.

Paul Biya marche sur les traces de Jules César comme à Rome qui fainéantisait son peuple. Mais ici au Cameroun, ceux qui sont ainsi aliénés ont un nom qui leur sied comme un gang de dépouille mortelle dans un sarcophage : «  Sardinard. » Parce qu’il est un sujet du pain-sardine. Ceux qui prétendent pouvoir réveiller le peuple de son  anesthésie se sont constitués en « Brigade anti-sardinards. »

Et vint le pain-pâtes d’arachide

Pain-pâtes d’arachide une A.O.C Appellation d’Origine Contrôlée. C’est la dernière technique d’endormissement populaire « Made in » M.R.C. Des militants de ce parti politique ont été distraits par du pain et des jeux lors de la récente convention de ce parti politique. Comme dans la Rome antique, quand on distribuait pains aux affamés comme aux repus pour qu’ils n’ouvrent plus leurs bouches, ces militants ont été gavés de pains alourdis par l’onctueuse et soporifique tartine d’arachide dont une région du Cameroun en a le secret de la semence sur les flancs de ses hautes montagnes. L’effet attendu arriva : Surchargés par les énormes pains chargés de pâtes d’arachides, les militants s’endormirent. Comme un jeu. Le vrai jeu en vérité c’est celui auquel ils ont participé à leur réveil, celui d’assister au spectacle de leur président qui venait de se faire réélire par un score nord-coréen.   Le sort de ceux qui ont osé refuser un 100/100  à cette réélection à travers leurs bulletins est attendu, mais déjà soupçonné.

Pour approfondir :   Seidou Mbombo Njoya élu 4e vice-président de la CAF

Pour résumer où j’en suis, je vous rappelle que le candidat en tête à la dernière élection présidentielle, c’est-à-dire celui qui avait gagné, comprenez celui qui est en fonction en ce moment (il est seul à savoir jusqu’à quand) est celui qui distribue des pains et des boîtes de sardines avant,  pendant et après les occasions politiques de son parti et du pays. Ensuite, le deuxième à la dernière élection présidentielle, entendez celui qui été proclamé deuxième (il se réclame  premier jusqu’ à ce jour), est celui qui distribue des pains avec de la pâte d’arachide à ses militants  et sympathisants. Jusqu’aux journalistes d’ailleurs et on a vu certains d’entre eux dans les rangs pour attendre leur pain. Parce que pour eux aussi, c’est à la Rome de Jules César : Du pain et des jeux. On peut dire que Kamto a fait preuve d’ingéniosité et a ainsi innové ; du pain sardine au pain patte d’arachide. Full stop and the game goes on.

Pour approfondir :   Opinion : « L'insécurité judiciaire est devenue effrayante pour tous ceux qui s'intéressent au Cameroun »

Et le troisième alors ?

Pour le troisième à la dernière élection présidentielle, il devrait bien tenir son congrès un jour prochain peut-être. En tous cas,  après qu’il ait  trouvé un arrangement avec celui qui lui prêté ce parti qui lui avait permis d’être troisième à la dernière élection présidentielle, d’être député à l’Assemblée nationale  et d’être encore d’autres choses de prestigieux.  Mais, s’il sera contraint et forcé de rembourser ce parti au papa nordiste qui dit en être toujours le propriétaire ce sera vraiment dommage !

Dommage parce que les militants, sympathisants et journalistes attendent le congrès qui est  prévu à Kribi 2. Moi j’attends ce congrès de mon petit-frère. Je sais que lui ce sera le pain-haricot. Cela nous changera du pain-sardine des « sardinards », du pain-pâtes d’arachide des «  arachidards ».

Et puis, je ne sais pas en quel siècle aura lieu le congrès du PDPC (Parti Démocratique des pauvres du Cameroun) de Saint Eloi Bidoung. Peut-être qu’il choisira pour sa part la formule de faire consommer ce que nous produisons au Cameroun « taro, eru, ebobolo-soya, Ndolè   ». Pourvu qu’il y ait à chaque fois du vin et des jeux.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

la revue de presse 1

La revue de presse camerounaise du jeudi 14 décembre 2023

ville douala

Douala : Une gardé en cellule pour avoir piétiné la chaussure d’un gendarme