in

Tensions à la commission nationale des Droits de l’homme

Crise ouverte à la commission nationale des Droits de l’homme. Les divergences entre le président par intérim James Mouangue Kobila et Christophe Bobiokono sont désormais plus marquées.

«Le président a décidé de mettre fin aux incivilités du commissaire Bobiokono et à ses propos excessifs et discourtois qu’il se délecte de diffuser à longueur de journée contre la Commission, les autres commissaires et contre le président par intérim en violation des obligations de réserve, de probité, de discrétion et de respect des lois et règlements qui lui incombent», explique une source proche du Président.

Pour approfondir :   Appel à l’amnistie au NOSO : François Marc Modzom recadre le Cardinal Tumi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MRC Marcheurs

Cameroun : Le MRC et Cie annoncent une « marche pacifique » hebdomadaire jusqu’à nouvel ordre

FSEG UYII

Enseignement supérieur : L’université de Yaoundé II va à la rencontre des milieux socio-professionnels