in

Suicide d’un diplomate français à Douala : un premier suspect interpellé

La mort étrange du chef de chancellerie au consulat général de France à Douala, Christian Hué, a entraîné l’arrestation d’un premier suspect dans le cadre de l’enquête.

Diplomate France
Un diplomate français meurt à Douala (c) Droits réservés

Christian Hué a été retrouvé pendu à son domicile le 18 août dernier. Les circonstances de sa mort encore floues, intriguent les autorités françaises et camerounaises qui ont engagé une enquête conjointe pour déterminer les causes exactes. Bien que les premières constatations laissent penser à un suicide, aucune hypothèse n’est écartée et les enquêteurs restent ouverts à toutes les possibilités. Ils se penchent notamment sur des allégations de chantage auxquelles le diplomate aurait été confronté ces dernières semaines.

Selon des informations relayées par RFI, un premier suspect a été interpellé et placé en détention au secrétariat d’État à la Défense (SED). L’identité du suspect n’a pas été révélée, mais des rumeurs suggèrent que ce dernier pourrait être lié aux allégations de chantage et de secret compromettant. Le lanceur d’alerte Nzui Manto a avancé des informations selon lesquelles le diplomate français aurait été confronté à un chantage lié à des accusations de pédophilie. Une situation qui aurait débouché à la délivrance de plus de 400 visas Schengen à ses maîtres-chanteurs.

Pour approfondir :   Cameroun : Un fils du septentrion lance un appel à mobilisation pour accueillir le Pr. Messanga Nyamding

Les résultats de l’enquête attendus

L’enquête se poursuit pour éclaircir les zones d’ombre entourant la mort de Christian Hué. Les autorités s’efforcent de rassembler tous les éléments de preuve nécessaires pour établir les circonstances exactes de sa disparition brutale. Le résultat de cette enquête devrait fournir des réponses à la communauté diplomatique et au public, afin de comprendre les faits qui ont conduit à cette tragédie.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Samuel Etoo entraineur

[Point de vue] Chronologie du désordre Eto’oiste dans le football!

Baf

Horrible meurtre à Bafia : un homme drogué tue son cousin de sans froid