in

Sud : La région améliore son score dans la lutte contre le SIDA

WhatsApp Image 2021 12 14 at 07.56.54

Quarante années après la découverte des tous premiers cas confirmés, le monde et le Cameroun en particulier courent toujours vers l’éradication de la pandémie à VIH/SIDA.       

WhatsApp Image 2021 12 14 at 07.56.54
Image d’illustration (c) Droits réservés

Et si avec le temps l’on a tendance à oublier les bonnes vieilles stigmatisations liées à la maladie ou son existence même ; pour les âmes vigilantes restées en éveil et les scientifiques, le pari de l’éradication espéré en 2030 risque malheureusement ne pas être tenu au vu du contexte actuel avec l’apparition d’une nouvelle pandémie (à coronavirus) qui impose une nouvelle orientation au monde entier.

Dans la région du sud, avec le taux de prévalence le plus élevé du pays, même si les signaux affichent une nette régression, l’alerte reste de mise : il faut maintenir la mobilisation car le danger plane toujours tel un épervier qui épie sa proie minute après minute, attendant l’instant d’inattention pour foncer sur cette dernière.

Pour cette 34ème édition, la région du sud malgré le décalage de sa clôture d’activités du fait de la visite à Ebolowa du Premier Ministre, Chef du gouvernement venu inaugurer le Centre Hospitalier de Référence d’Ebolowa (CHRE), a tenu à célébrer avec faste ce mois camerounais de lutte contre le VIH/SIDA lancée le 17 Novembre dernier : belle occasion de partage d’informations entre les différents acteurs impliqués dans la lutte contre la pandémie et les populations.

Pour approfondir :   Assassinat d’un journaliste à Bamenda : Le préfet prend une décision forte

Et si la région reste maillot jaune en termes de taux de prévalence élevé dans le pays une fois de plus, on peut tout au moins saluer les efforts de l’équipe régionale qui a su, sans relâche sensibiliser, conseiller, traquer et tester selon les cas afin de passer de 7,2% à 5,8%.

Dans cette situation encourageante mais pas suffisante, l’équipe régionale la main sur le cœur s’est encore engagée de donner le meilleur pour que le taux de prévalence à la prochaine édition régresse encore et ce n’est pas la présence du Covid19 qui viendra l’arrêter : « Nous encourageons tout le monde à connaître son statut sérologique… L’infection n’est plus une fatalité et douter de l’existence du VIH/SIDA c’est comme douter d‘être né d’une femme », Dr. Abo’o Stéphanie, Coordonnateur du GTR/Sud.

Pour approfondir :   Samuel Eto'o : "Messi c'est un Dieu" [Video originale]

Et alors que les lumières s’éteignent sur cette autre édition nous espérons que l’appel retentira le plus loin possible pour « mettre fin aux inégalités – mettre fin au SIDA – mettre fin aux pandémies » et que nous serons « ensemble pour la protection et l’amélioration de la prise en charge de nos enfants et adolescents » selon les thèmes retenus pour la circonstance.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Francor

Présidentielle Cameroun 2025 : Les affiches de soutien à Franck Biya dévoilées à Yaoundé

WhatsApp Image 2021 12 14 at 07.55.30

Ebolowa : Vulgarisation du contrat Plan Etat – Commune