in

Sosthène Médard Lipot accusé de mensonge et diffamation

L’accusation provient du « Mouvement Libérez Bibou Nissack », comme l’a constaté Lebledparle.com sur la page Facebook dédiée aux activités de ce mouvement.

Lipot Sosthene Medard Arene

Sosthène Médard Lipot, ex-militant et cadre du Mouvement pour la renaissance a été l’invité de l’Arène, le dimanche 18 juin 2023, sur Canal 2 international. Au cours de ce programme télévisé, il a dit qu’Olivier Bibou Nissack recevait un salaire pour son activité de porte-parole de Maurice Kamto dans le cadre de la présidentielle de 2018 au Cameroun.

La montée au créneau du Mouvement Libérez Bibou Nissack

Olivier Bibou Nissack n’était pas payé dans ses fonctions de porte-parole du président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. C’est en substance ce qu’il faut retenir d’une communication de ce mouvement rendu public le lundi 19 juin 2023. « Il est totalement mensonger et diffamatoire de prétendre que monsieur Bibou Nissack Olivier recevait, ou reçoit, une quelconque rémunération contractuelle que ce soit, dans le cadre de ses activités en qualité de porte-parole du Professeur Maurice Kamto, Président National du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC). Ceci vaut également pour les fonctions de « Team Press Officer » exercées par monsieur BIBOU NISSACK au sein de la coordination générale de la campagne électorale du candidat du MRC en prélude au scrutin présidentiel de 2018 », peut-on lire.

Pour approfondir :   Le gouvernement annonce la baisse du prix du ciment à Yaoundé et à Douala

Engagement bénévole

« L’engagement de monsieur Bibou Nissack dans tous les cas sus-évoqués, et celui en cours ayant conduit à son incarcération arbitraire, ont toujours été citoyens, bénévoles, et le demeurent encore aujourd’hui », précise la communication du Mouvement.

Le mouvement apporte aussi des précisions sur le moment de son adhésion comme militant du MRC. Cela intervient après la présidentielle et précisément en 2019. « En rappel, Monsieur Bibou Nissack en 2018 s’est engagé initialement comme « allié » du Professeur Maurice Kamto à l’Aube du scrutin évoqué plus haut, avant de procéder à son adhésion dans les rangs du MRC via la fédération départementale du Bamboutos dans son ressort communal de Batcham, au courant de l’année 2019 », rappelle le Mouvement Libérez Bibou Nissack.

Pour approfondir :   Scène insolite à Douala : Il entre sous le véhicule de Maurice Kamto et se dit prêt à mourir pour son leader

Le Mouvement Libérez Bibou Nissack  groupe de pression mis en place l’année 2022 en soutien au porte-parole de Maurice Kamto, incarcéré à Kondengui.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eloi Bidoung

Saint Eloi Bidoung : « Je suis pour une élection présidentielle anticipée »

La Minusma au Mali

Mali : Le CNT soutient le gouvernement pour sa demande de retrait de la Minusma