in

Sénégal : Me Alice Nkom condamne l’agression violente d’une députée en pleine session parlementaire

La dénonciation s’est faite via Twitter, a découvert Lebledparle.

Alice Nkom Me

En pleine session parlementaire consacrée au vote de la loi des finances 2023, une députée sénégalaise a été violemment giflée par un de ses collègues. Amy Ndiaye, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est accusée d’avoir tenu des propos controversés envers un chef religieux, membre de l’opposition. La vidéo a circulé en boucle sur les réseaux sociaux. La scène regrettable a eu lieu, le jeudi 1er décembre 2022.

L’avocate Alice Nkom n’est pas restée indifférente et a dénoncé une «inimaginable violence» sur cette élue et appelle à une prompte condamnation du président Macky Sall. «Des députés Sénégalais frappent une députée enceinte dans l’assemblée nationale en session plénière. La condamnation du président Macky Sall devrait être sans aucune concession face à l’horreur de cette inimaginable violence. Total soutien à Madame la députée », a écrit l’Avocate camerounaise défenseure des droits humains, des minorités sexuelles et de genre.

depute senegal

Olivia Ervi, une autre militante camerounaise a aussi apporté son soutien à la député. « Coup de pied et gifle dans le ventre d’une députée enceinte !!! J’apporte mon total soutien à  Amy Ndiaye représentante du peuple sénégalais victime de l’extrême violence de deux hommes incarnant l’ignominie, l’indignité et le déshonneur pour leur pays », a-t-elle écrit sur Twitter.

Pour rappel, cette violence intervient pendant la campagne annuelle internationale « 16 Jours d’activisme contre la violence basée sur le genre à l’égard des femmes et des filles » qui a démarré le 25 novembre 2022, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et prend fin le 10 décembre, qui marque la Journée des droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Messanga Epassy Roger

Roger Epassy : « Dites à Messanga Nyamding que s’il n’a rien à faire dans sa vie, qu’il ferme sa gueule »

LMK Tribune

[Tribune] Cameroun : 2023 sera plus dur que 2022