in

Samuel Ivaha Diboua au sujet des « microbes » : « leur récréation est terminée »

Diboa Ivaha

La ville de Douala a été très agitée le samedi et dimanche soir. Des bandes armées constitué de jeunes et vulgairement appelé « microbes » sèment la terreur à Deido, Ndokoti, Cité Sic et environs. Machettes, couteaux, gourdins en mains ces jeunes gens font couler du sang à de nombreuses personnes sur leur chemin.


Diboa Ivaha
Samuel Dieudonné Ivaha Diboa – DR

Au cours d’une conférence de presse donnée le lundi 12 octobre 2020, le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboa a dit que la récréation est terminée pour ces badauds. « Concernant ces bandits qui sèment la terreur dans la ville, leur récréation est terminée. Je tiens ici à en assurer les propositions. Celui qui se rendra complice ou auteur de ces agissements en payera le prix selon la loi », déclare-t-il.

Selon le Gouverneur du littoral, 25 « microbes » arrêtés par la police et 14 par la gendarmerie vont être placés à la prison de New-bell. Ils vont y rejoindre ceux de Ndokotti qui y séjournent déjà pour grand banditisme.

Pour approfondir :   Voici les 48 pays accessibles sans visa aux Camerounais en 2018

Le Gouverneur prescrit aux chefs de quartier la réactivation des comités de vigilance pour aider au renseignement des autorités sur des mouvements suspects. Il affirme que les caméras de surveillance fonctionnent bien et les images sont exploitées.

Le gouverneur félicite les jeunes de Deido pour leur bravoure et invite toutes les populations à dénoncer ces jeunes brigands afin qu’ils soient remis à la disposition de la justice. « Douala est sous haute surveillance et ces jeunes délinquants seront traqués », précise le patron de la région du littoral.

Le Gouverneur du littoral déplore aussi les agissements des réseaux sociaux qui amplifient ces mouvements de panique en exagérant certain fait, laissant penser que la situation est hors de contrôle. Il en appelle à la responsabilité des uns et des autres.

Pour approfondir :   Celestin Djamen déchu de son titre de membre d’honneur du Conseil des Camerounais de la Diaspora

Concernant l’enfant expulsé de l’école pour refus de vaccination, c’était un malentendu très vite corrigé et en ce moment, l’enfant est retourné à l’école et ses parents ont accepté sa vaccination.

Concernant la vaccination des enfants le Gouverneur s’interroge: « Nous sommes bien portant aujourd’hui parce-que nos parents nous ont fait vacciner étant enfants. Pourquoi le refuser à nos enfants ? Méfions-nous des spécialistes des réseaux sociaux. Chacun est devenu médecin ? ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Libii Phone

Taxe douanière sur les téléphones et tablettes : Cabral Libii s’indigne et propose une «meilleure» solution

petrus boumal

Lions Indomptables : Petrus Boumal sort du silence après le scandale de la CAN 2019 !