in

Saccage des ambassades : Un autre Camerounais d’Allemagne en prison à Yaoundé ?

DIASPORA DE FRANCE

Plusieurs sources indiquent depuis quelques jours que Wilfried Siewe, un Camerounais résident et travaillant en Allemagne a été arrêté à Yaoundé le 19 février dernier, dans le cadre des enquêtes autour du saccage le 26 janvier de l’ambassade du Cameroun à Berlin, alors qu’il s’apprêtait à retourner en Europe après un séjour au pays.

DIASPORA DE FRANCE
Des manifestants camerounais de France – (c) DR

Depuis le 01 février, Wilfried Siewe se trouvait au Cameroun dans la capitale Yaoundé, pour des vacances en compagnie de son épouse et ses enfants, apprend-on.

« Le 19 février, il devait retourner en Allemagne où il devait reprendre le service. Il travaille comme ingénieur chez Siemens à Erlangen. Dans la journée du 19 février, il a déposé leurs bagages à l’aéroport pour un pré-enregistrement. Sur le chemin du retour, il s’est arrêté à un carrefour et a pris des photos-souvenirs de son pays d’origine, et notamment le commissariat de police. », apprend Lebledparle.com des proches du concerné. « La police a vu cela et l’a arrêté et embarqué au poste de police. Depuis il n‘est pas libéré et on serait en train de lui intenter un procès politique car le chef d‘accusation n’est plus la photo mais il avait un passeport allemand et avait sur lui des livres de Maurice Kamto et Edzoa Titus. », ajoute la source.

Pour approfondir :   Cameroun : Le gouvernement s’exprime au sujet de l’altercation entre un gendarme et les militants du MRC à Garoua

Ses proches déplorent le manque à gagner que cette situation va causer à cet originaire du Cameroun qui est appelé, s’il venait à sortir de prison, à payer encore quatre billets d’avion pour le voyage avec sa famille, les précédents ayant perdu leur validité.

Selon un autre témoignage, la police camerounaise aurait trouvé dans le téléphone portable  de l’intéressé, des photos de la marche du 26 janvier à Berlin, qui a abouti au saccage de l’ambassade du Cameroun, et les exploiterait pour établir une relation une certaine relation avec la « Brigage anti-sardinards », qui a revendiqué cette « mise à sac ».

Pour approfondir :   Cameroun : Depuis son séjour privé en Europe, Paul Biya nomme un nouveau Délégué du gouvernement à Bertoua

Si cette relation est établie, il s’agira du deuxième Camerounais de nationalité allemande qui sera en prison au Cameroun dans le cadre des enquêtes autour de l’attaque des Ambassades du Cameroun à Paris et Berlin lors des manifestations du 26 janvier. Il y a un peu plus d’une semaine, Joseph Ngankam, un agent de joueur Allemand d’origine camerounaise a été arrêté à l’aéroport de Douala dans le cadre de la même affaire. Plusieurs activistes dénoncent une purge ethnique contre les ressortissants Bamilékés de la diaspora camerounaise.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp Image 2019 02 25 at 14.59.09

Entreprise : la Sosucam s’expose au salon Promote

discours ketcha rdpc

Cameroun : Pour une « mission » à l’Ouest, Célestine Ketcha appelle à une mobilisation générale en l’honneur de Paul Biya