in

Richard Bona refuse de rencontrer Vanister et l’accuse d’être instrumentalisé par des politiciens

En séjour aux Etats-Unis, Vanister Enama multiplie les appels de pied pour rencontrer Richard Bona, mais ce dernier n’a pas daigné lui accorder cette faveur.

Vaniste Bona
Vanister et Richard Bona-DR

Malgré l’insistance du jeune artiste parolier, la légende camerounaise Richard Bona a donné une fin de non recevoir à sa demande. Le refus du bassiste et chanteur de jazz a fait grand bruit sur les réseaux sociaux et les milieux people. Dans un live Facebook, Richard Bona a expliqué plus amplement les raisons de sa décision. Il affirme que Vanister est instrumentalisé par des politiciens camerounais. Selon lui, ce dernier avait reçu de l’argent pour le critiquer il y a quelques années.

« Dites-vous un truc. J’ai une très bonne mémoire. OK ? J’ai une très bonne mémoire. Dites à votre artiste qui me cherche… Dites-lui ceci. Que ses commanditaires… Qu’il dise à ses commanditaires que le paquet qu’on lui a donné, il va le leur retourner. OK ? Quand ils sont à Yaoundé… Vous avez oublié ce qu’il avait chanté, n’est-ce pas ? Vous avez oublié. Alors allez faire des recherches sur ce qu’il avait chanté, ce qu’il avait dit sur moi. Donc quand ils sont à Yaoundé, on leur dit de dire des choses. Quand ils viennent aux Etats-Unis, ça devient… Oh, je vais rencontrer la légende. Je suis désolé. Ça ne marche pas comme ça. OK ? », détaille Bona.

Pour approfondir :   Une journaliste de la CRTV remonte les brettelles aux influenceuses camerounaises

Des accusions niées en bloc par Vanister

« Je ne peux pas me mettre en clash avec Richard Bona. Je n’ai pas l’âge, je n’ai pas son niveau musicalement, même dans la vie, je suis un enfant devant lui. Il estime que je lui ai manqué de respect, Je comprends ! J’avais certainement manqué de tact. J’avais constaté depuis longtemps qu’il m’avait bloqué sur Facebook. Après je me disais que le grand Richard Bona n’ira pas jusqu’à se rabaisser pour ça. J’ai demandé à rencontrer Richard Bona, je ne suis pas un politicien. Je pensais à rencontrer un papa, un musicien, pas un politicien. Moi j’ai des gens qui me suivent fidèlement et qui peuvent être déroutés à cause des incompréhensions. C’est pour ça que je tiens à faire cette sortie. Je regrette amèrement d’avoir demandé à le rencontrer. Regardez dans quoi il m’a déjà fourré. Les commanditaires ? Moi ? », a-t-il répondu dans sa vidéo publiée en guise de réponse.

Pour approfondir :   Décès de Bébé Carla : La première réaction de sa mère Tina Glamour

2 Comments

Leave a Reply
  1. Richard Bona ne devrait pas se comporter de la sorte. J’ai suivi à plusieurs reprises la dite vidéo de Vanister et il n’y avait rien de méchant dedans si ce n’est de dire à un compatriote d’émettre un sentiment d’amour pour son pays et ne plus salir l’image du pays. Et donc si c’est pour cela qu’il a refusé de rencontrer le jeune frère alors qu’il laisse. Et sache que Vanister n’avait aucune mauvaise idée derrière son intention de le rencontrer.
    RB est brillant dans son domaine mais il ne détient pas la clé de la vie de Vanister qui lui est apolitique.
    Il n’a pas l’esprit du pardon c’est tout ce que moi je retiens de ce clash. Et courage, bon vent pour la carrière du jeune Vanister.

  2. On n’a que faire de Richard Bona. Ce malappris n’a pas honte de dénigrer un enfant. Quand on déteste son pays comme lui, on devient un homme sans âme. Voilà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eto Kombi

Le ministre des Sports convoque à son tour Samuel Eto’o à une réunion ce mercredi

koppo crtv rdpc

Le précieux conseil de Koppo à Vanister dans le cadre de son conflit avec Richard Bona