in

Report de la cérémonie du tirage au sort de la CAN : Mouelle Kombi accusé de vouloir croquer près de 2 milliards FCFA à l’État

le pr narcisse mouelle kombi ministre des sports agre

Les accusations sont portées par le journaliste et activiste camerounais Boris Bertolt. L’économie de sa publication y relative sur sa page Facebook fait état de ce que le report de la cérémonie officielle du tirage au sort de la Coupe d’Afrique des Nations que doit organiser le Cameroun n’est en réalité que « la face visible d’un ensemble de migmags, manigances et mafia actuellement en cours au ministère des Sports autour de l’organisation de la CAN au Cameroun ».

le pr narcisse mouelle kombi ministre des sports agre
Narcisse Mouelle Kombi (c) Droits réservés

Lebledparle.com vous propose ci-dessous, l’analyse de Boris Bertolt

COMMENT LE GANG DE KOMBI MOUELLE VA CROQUER PRÈS DE 2 MILLIARDS FCFA POUR LA CAN 2021

La cérémonie de tirage au sort de la CAN 2021 au Cameroun a finalement été reporté par la Confédération africaine de Football. Si les raisons officielles peuvent convaincre plus d’un, ce report n’est en réalité que la face visible d’un ensemble de migmags, manigances et mafia actuellement en cours au ministère des Sports autour de l’organisation de la CAN au Cameroun. L’un des aspects les plus illustratifs est la mafia autour de la cérémonie de dévoilement des visuels et la cérémonie du tirage au sort.

En effet, l’alerte avait a été donnée il y a quelques jours par les services de la Présidence de la République, suite à une correspondance (N°002096 du 12 Mai 2021) du Ministre des Marchés Publics ( MINMAP) d’ Ibrahim Talba Malla à son collègue du Ministère des Sports et de l’Education Physique, Narcisse Mouelle Kombi.

Le MINMAP donne son accord pour la passation de marchés de gré à gré, pour le recrutement de Managers Évènementiels pour les cérémonies de dévoilement des visuels et du tirage au sort de la CAN 2021, pour des montants respectifs de 222 266 625 Fcfa et 750 000 000 FCFA.

Vous avez dû regarder la cérémonie dite de dévoilement des visuels de la CAN tenue au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé le 15 mai dernier: franchement, vous allez accepter que les seuls honoraires du manager évènementiel aient pu coûter au contribuable camerounais 222 millions de CFA ? De même, il faut être le pape des idiots pour admettre que pour le tirage au sort de la CAN 2021, un producteur franco-mauricien viendra rafler 750 millions en 90 minutes.

Mais, là n’est pas le problème. Pour comprendre la frappe il faut remonter en janvier 2020 : pour, soi-disant réduire les coûts de production des évènements culturel du CHAN et de la CAN (un business pour lequel l’ancien Minsep Bidoung Kpwatt et ses complices avaient croqué près de deux milliards de FCFA), le très inspiré Mouelle Kombi demande et obtient de son ami et frère Ibrahim Talba Malla l’autorisation de passer un marché de gré à gré pour l’acquisition d’une régie son-vidéo-lumière. L’Etat débourse plus de 1.3 milliards et acquiert donc plus de 40 tonnes d’équipements que les experts de l’événementiel présentent comme le plus futuriste de la sous-région. Du matos présenté en mondovision comme faisant partie du programme des Grandes réalisations du Renouveau. 

Mais seulement, pour le CHAN 2020, une opération de feymania est savamment orchestrée par un quatuor constitué de : Mouelle Kombi, Oum De Djon le Régisseur, Roshan Soomarchun, franco-mauricien gérant de la société Leap-Creative.

Le stratagème leur permet de se faire payer près de 1,5 milliard de FCFA pour les cérémonies d’ouverture et de clôture de la compétition, en utilisant les équipements de l’Etat Camerounais, facturés par la suite comme s’il s’agissait d’une location. Du grand art ! Le Cameroun est le seul pays au monde où l’Etat peut payer des frais de location pour ses propres équipements.

Mais, nos compères ont pris goût et décident de remettre cela pour la CAN.

D’ailleurs même si Ibrahim Talba Malla Donne son accord pour le gré à gré à Kombi Mouelle, le ministre des marchés publics se doute bien qu’il y ait une mafia en cours. C’est la raison pour laquelle Talba Malla écrit : « voudrez-vous bien dans Le cadre de l’organisation des grands rendez-vous sportifs dont vous avez la charge de prendre des dispositions pour lancer des appels d’offres en vue de contribuer au bon fonctionnement du système des marchés publics rénové ». Car Talba Malla se doute bien qu’il est en train d’autoriser une dépense opaque pour des prestations dont les coûts réels sont au moins quatre fois inférieurs aux montants sollicités.

Le ministre des marchés publics enfonce d’ailleurs le clou par la suite en demandant directement à Kombi Mouelle de bien vouloir « dès à présent pour chaque projet procéder à une consultation directe, sans obligation de publicité d’au moins trois entreprises de compétence éprouvée et comparable ». Car, la société Leap Creative Studio, retenue par Le ministre des Sports, Narcisse Kombi Mouelle est une société-écran créée tout juste le 12 février 2020 en France pour la circonstance, et son relai local, porteur de sac, Willy Ngassa. C’est à dire cela fait à peine un an que cette entreprise existe et n’a fait ses preuves nulle part.

Au final, tenez-vous tranquille, pour les cérémonies d’ouverture et de clôture de la CAN 2021, les gars croqueront au moins deux milliards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Caro Meva

[Tribune] Caroline Meva : « la surenchère de la France sur le retrait de ses troupes au Mali sonne comme un caprice d’enfant privé de son dessert favori »

Dieudonné Essomba dans Club d’élites sur Vision 4 : « La corruption au Cameroun joue un rôle de stabilisateur »