in

Régionales 2020 : Célestin Bedzigui accuse le RPDC de « corruption » et « intimidation » dans la Lekié

Bedigos

Le président du Parti de l’Alliance libérale (PAL) dénonce les fléaux qui ont entaché le scrutin du 6 décembre 2020 dans sa circonscription électorale ; le département de la Lékié, région du Centre.

Bedigos
Célestin Bedzigui (c) Droits réservés

 Au lendemain de la toute première élection des conseillers régionaux au Cameroun, l’heure est au bilan. Avant la publication des résultats officiels, les partis politiques savent déjà le sort auquel ils sont voués dans les circonscriptions où ils ont battu campagne.

« Corruption et intimidation »

A en croire, Célestin Bedzigui, la large victoire du parti au pouvoir dans la Lekié a été acquise par plusieurs moyens peu catholiques : « Le RDPC a largement remporté cette élection dans cette circonscription électorale. Tous les moyens, allant de l’intimidation jusqu’à un désintéressement matériel et financier auront été mobilisés pour atteindre ce résultat », dénonce-t-il.

Le chef traditionnel poursuit qu’« en cette occasion notamment, il nous été donné de constater comment certains élus locaux y compris de notre formation politique sont fragiles devant la corruption par quelques billets de 10 000 F et devant l’intimidation, tous actes en négation d’une pratique citoyenne saine», a-t-il déploré dans un communiqué radio presse publié sur sa page Facebook ce 8 décembre 2020.

Même si le RDPC a pu accaparer les deux conseillers municipaux du PAL, Célestin Bedzigui est plutôt globalement satisfait de sa performance : « Le Parti des flammes a débauché deux Conseillers municipaux du PAL. Notre parti en réplique lui en a débauché 5. Au final, nous progressons de 60% en nombre de Conseillers Municipaux à nous favorables avec en plus un capital de sympathie auprès du peuple grandissant ; des ingrédients significatifs pour l’avenir », s’est réjoui premier adjoint au maire de la commune de Monatelé, chef-lieu du département de la Lekié.

Optimisme

Loin de se laisser décourager par ces pratiques qu’il passe au crible de la critique, le patron du PAL reste positif : « Nous restons optimistes et nous nous mettons au travail pour la ‘’mère des batailles à venir », a promis l’opposant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

malachie manaoudar

Manaouda Malachie déclare « Zéro mort » dans les centres d’hémodialyse de Bertoua et de Maroua

1909 9449 grincements de dents des ouvriers sur

La 2e phase de l’autoroute Douala-Yaoundé coutera plus de 812 milliards de FCFA