in

Assimilé à un « entrepreneur de la guerre », Célestin Bedzigui réagit

Bedzig

Le président national du PAL a apporté un démenti à ces accusations sur une série de publications faites sur sa page Facebook.

Bedzig
Célestin Bedzigui (c) Droits réservés

Depuis le début de cette semaine, l’on a vu l’image de Sa Majesté Célestin Bedzigui brandie à la Une de certains journaux, et des tribunes faisant la boucle sur les réseaux sociaux, lui attribuant une publication intitulée « Le business de la haine ».

Pourtant, pour le chef traditionnel, il ne s’y reconnait pas : « Je n’ai pas écrit “‘ Le business de la haine”. Un texte a l’intitulé ci-dessus circule sur la toile est attribué à Celestin Bedzigui. Je voudrais ici solennellement faire savoir au public que je n’ai JAMAIS, absolument JAMAIS écrit ce texte ! Il est tombé dans ma boite WhatsApp et je n’ai fait que le transférer à un ou deux groupes WhatsApp dont je suis membres pour que le plus grand nombre partage la perspective obscure qu’il présentait et que ceux qui nourrissaient des velléités de belligérance domestique devaient absolument abandonner de telles idées. M’en attribuer la paternité – bien que son contenu m’a semblé avoir une portée pédagogique- est par conséquent une grosse erreur ou une manipulation à des fins inavouables », a-t-il démenti avant d’ajouter « Jamais Celestin Bedzigui n’a écrit le texte ” Le Business de la Haine ” dont la paternité lui est prêté et qui est utilisé par je ne sais qui pour croire jeter… l’opprobre sur lui.

Mes textes ne sont jamais des tracts, c’est à dire non signés. Ils sont toujours formellement signés et lorsqu’ils sont publiés dans les médias, il est toujours indiqué le nom et la date du média.

Il me souvient que j’ai vu tomber ce papier sur ma page WhatsApp et ayant trouvé son contenu pertinent, je l’ai “partagé’’ sur deux ou trois groupes auxquels j’appartiens.

M’en voir attribué la paternité me surprend parce que absolument inexact… bien qu’en toute analyse rationnelle, son contenu devrait retenir l’attention des esprits sains.

A ceux qui ont cru trouvé une bonne occasion pour se défouler sur le nom de Célestin Bedzigui, et le coiffeur d’un bonnet d’âne, je les laisse à leur ” joie facile», … conscient depuis toujours de ce que peuvent susciter dans l’esprit de certains, l’éclat de certains noms… Avec mon sourire, donnons-nous donc rendez-vous à l’avenir », a conclu le premier adjoint au maire de la commune de Monatélé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

61079543 2411073208942791 303535728334209024 n

L’Ambassadrice du Cameroun au Gabon se fait voler 600 millions de FCFA à son domicile

Bedigos

Célestin Bedzigui : « Le Cameroun se meurt d’un système entretenu par des vautours qui l’étranglent sous le garrot d’une ” scandalose ” »