in

Qui était Anne Marie NZIE ? retour sur son parcours – [ Biographie ]

Annnee

Anne Marie Nzié est décédée le 24 mai à l’hôpital central de Yaoundé des suites de maladie. Agée de 86 ans, l’artiste s’est éteinte après avoir passé plus de deux semaines, l’auteure du célèbre titre à succès Liberté » se trouvait dans un état critique. Lebledparle.com vous propose de revenir sur le parcours de « La voix d’or du Cameroun ».


Annnee
Capture du clip vidéo du clip  »Liberté »

La chanteuse Anne-Marie Nzié est née en 1940, surnommée la « Maman » de la musique camerounaise, Anne-Marie Nzié a dû attendre d’être âgée de 73 ans pour atteindre une reconnaissance internationale. Et pourtant… C’est une chanteuse étonnante, une vraie nature au regard pétillant. A l’âge où la plupart des femmes se glissent dans un repos bien mérité en regardant grandir leurs petits-enfants, Anne-Marie Nzié groove et chaloupe avec un enthousiasme communicatif. Sa voix coule et rebondit de rumba en bikutsi, qu`elle chante aussi bien en douala qu`en éwondo ou en ngumba saupoudrés d`un peu de français ou d`anglais. Longtemps, Anne Marie Nzié a été une célébrité dans son pays (on la surnomme la « Maman » de la musique camerounaise) puis elle est peu à peu tombée en désuétude avant d`atteindre une sorte d`oubli. Mais en 1996 un animateur de radio, René Ayina, réussit à lui faire donner une série de concerts. Là, contre toute attente des médias, un public enthousiaste la retrouve. Du coup, l’année suivante le Centre Culturel Français de Yaoundé fête dignement ses 40 ans de carrière.

Pour approfondir :   Guinée : Qui est Alpha Condé, évincé du pouvoir par coup d’Etat ?

En 1998, le festival d’Angoulême la programme et dans la foulée, Anne-Marie réalise son premier disque en France. Et l’Occident découvre avec plaisir cette nature qui ne mâche pas ses mots (interrogée sur son nouveau succès dans une émission de la Télévision camerounaise, elle n`a pas hésité à fustiger les producteurs africains et le ministère de la Culture). Si elle réagit ainsi, ce n`est pas parce qu’elle n`a rien à perdre, mais parce qu`elle connaît la valeur des choses. A douze ans, une blessure infectée la cloue sur un lit d`hôpital pendant plusieurs années. Elle en profite pour apprendre à jouer de la guitare dans le style hawaïen et fait le serment de devenir chanteuse si elle s`en sort. En 1954 , elle enregistre Mabanze son premier disque 45 tours pour un label congolo-belge,Mabanze (son premier disque, 45 tours). Sa voix superbe et sa personnalité hors norme lui confèrent très rapidement la célébrité. De concerts prestigieux en passages radios elle devient une gloire nationale (participation au festival Panafricain d`Alger en 1969, au Festac de Lagos en 1977…). Pourtant, peu à peu son étoile pâlit et elle s`enfonce dans une semi-retraite. En 1984, elle connaît un éphémère regain de succès avec la sortie de son album « Liberté ». Mais il faudra attendre la 2ème moitié des années 90 pour que la reine du Bi-kutsi revienne sur le devant de la scène avec un éclat particulier puisqu`à 67 ans passés, elle s`apprête à entamer une carrière internationale, avec l’album Béza Ba Dzo (Indigo, Label Bleu) et avec dans les yeux et dans la voix l’espièglerie d’une petite fille qui joue un bon tour au temps qui passe.

Pour approfondir :   Biographie - Iya Mohamed et le parcours d'un tout puissant

LeBledParle.com vous propose quelques hits de la chanteuse

https://www.youtube.com/watch?v=qsSTqN73fDs

https://www.youtube.com/watch?v=MyMETpM-g9c

https://www.youtube.com/watch?v=_22LWs1hN1w


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Steve ndoumbe

Steve Ndoumbè : « Grâce aux Ecrans noirs, c’est la première fois que notre film est véritablement diffusé »

Chine racisme

Témoignage: l’effroyable racisme des Chinois envers les Noirs