in

Prosper Nkou Mvondo : « Il est grand temps qu’on dépénalise l’homosexuel »  

nkou mvondo P U

Selon le président du parti Univers, les homosexuels ne doivent pas être condamnés mais plutôt soignés car ils sont « malades ».

nkou mvondo P U
Pr Nkou Mvondo (c) Droits réservés

« Il est grand temps qu’on dépénalise cette affaire (l’homosexualité, Ndlr) », argue le Pr Prosper Nkou Mvondo sur le plateau de l’émission Le Club dimanche matin sur Bnews 1. « Pour moi, les gens qui commettent ces déviances ce sont des malades. Il faut plutôt les soigner. Ce n’est pas en les mettant en prison qu’on résoudra ce mal », appuie l’enseignant de droit à l’Université de Ngaoundéré.

Sa sortie, fait suite à l’actualité sur la communauté LGBT qui a le vent en poupe ces derniers jours au Cameroun. En premier lieu, la présence controversée d’un couple homosexualité légalement marié en Suisse sur le sol Camerounais. Raoul Bengono et Henry Paulin ont pour certains, célébré leur mariage traditionnel le weekend surpassé à Akoua dans le Nyong et Mfoumou. Et pour d’autres, ils assistaient à la cérémonie de dot de la nièce de Monsieur Bengono. Tout compte fait, leur présence au Cameroun a été fortement contesté par plusieurs acteurs politiques et de la société civile du pays.

Pour approfondir :   Georges Elanga Obam lance les travaux de construction d’une stèle pour Paul Biya à Sangmélima

Denis Emilien Atangana, président du Front des Démocrates du Cameroun (Fdc) a même organisé une marche le 7 août à Yaoundé pour exiger l’expulsion des deux hommes hors de nos frontières nationales. Outre l’actualité liée au couple camerouno-suisse, le célèbre transgenre Shakiro a, lui aussi, fait de nouveau parler de lui. En effet, celui qui a récemment été libéré après quelques mois en prison pour « tentative d’homosexualité », a été copieusement battu à Douala par certains citoyens qui ne supportent pas sa transidentité qu’il assume de manière ostentatoire. Face aux débats que suscitent ces évènements, le Pr Nkou Mvondo semble avoir choisi le camp de la « dépénalisation de l’homosexualité ».

Pour approfondir :   Wilfried Ekanga : « il n'y a pas photo entre Maurice Kamto et son challenger en herbe Me Tamfu Richard »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5851ee65 38c4 43ab 8c8d 802acf0c0814

Côte d’ivoire -Pascal Affi N’Guessan : « Laurent Gbagbo a choisi la rupture et la division »

Marche politique

Le Fdc dresse le compte rendu de la marche contre la présence d’un couple homosexuel au Cameroun !