in

Owona Nguini : « Il faut laisser Song et son staff consolider une équipe des lions indomptables encore tâtonnante »

Owona Nguini : « Il faut laisser Song et son staff consolider une équipe des lions indomptables encore tâtonnante »

L’universitaire fait une analyse de la rencontre entre le Cameroun et la Corée du Sud. Il ressort les limites et fait des propositions pour la suite. Pour cela, on doit laisser l’entraineur et son équipe travailler.

Lebledparle vous propose le texte intégral.

Il faut laisser Song et son staff consolider une équipe des lions indomptables encore tâtonnante: ils ont intérêt à corriger des failles béantes et à convertir des forces potentielles en atouts substantiels. Tout n’est pas encore perdu.

Les lions indomptables ont encore perdu contre la Corée du sud (28eme mondial au classement Fifa). Ils ont néanmoins fait un meilleur match, de manière cependant relative. L’équipe s’est montrée moins frileuse, plus appliquée mais reste  désordonnée au milieu de terrain et velléitaire en attaque. Il lui faut roder sa base de jeu (en 4-3-3 ou 4-1-2-3 ou 4-2-1-3).

Lacunes béantes et récurrentes.                            

1- système de jeu mal assimile et mal exécute par des joueurs. 2-circulation poussive de la balle entrainant des pertes récurrentes de balles en raison de passes imprécises ou laborieuses.                                                                              3- mauvaise transition entre les lignes du fait de la faible capacité de transmission collective de l’équipe.                                                                                    4- une crispation mentale révélatrice d’une approche frileuse des matchs révélatrice du faible capital individuel et collectif de confiance des joueurs. 5- un management mou et velléitaire aux antipodes de la réputation de battant  du manageur sélectionneur. 6-une activité défensive en difficulté face à des équipes joueuses, dotée d’une haute qualité de jeu au pied et d’une vraie vivacité, avec une faible capacité à fermer les espaces. 7- une défense centrale encore déséquilibrée à la complémentarité à construire entre jeu serein et jeu engage. 8-des défenseurs latéraux trop peu techniques pour déclencher des contre-attaques percutantes ou performantes. Un entrejeu laborieux peu à l’aise dans le pressing de la partie adverse et malhabile dans le jeu de transition et ne disposant pas d’un maestro pouvant varier le rythme (rapide ou lent) ou la portée (jeu long ou jeu court) avec une orientation vers l’avant. 10-une attaque isolée avec des avant-centres sevrés de ballons et sépares de leurs attaquants de couloirs même véloces et actifs.

Qualités potentielles à convertir en forces substantielles.        

1- puissance physique latente à convertir en puissance athlétique patente. 2 – disposition a l’engagement enthousiaste à développer dans le jeu. 3-potentiel musculaire à exploiter en vue d’imposer un impact physique dans le jeu.  4-possibilite de resserrer les lignes dans le jeu  avec un bloc-équipe fort rigoureux et concentre dans son jeu défensif.  5- capacité de développer une solidarité dans le jeu.   6- nécessite de développer et d’exploiter le potentiel athlétique en vue de gagner la bataille cruciale de la maitrise du milieu de terrain. 7-necessite de consolider la capacité de maitrise du jeu de transition entre les lignes. 8- optimiser la circulation de la balle avec des passes précises et un sens avise du démarquage. 9- travailler la capacité d’accélération et de percussion par le jeu vers l’avant. 10-developper la variété de geste (dribble feintes, crochets offensifs, une -deux, jeu en pénétration débordements, dédoublements  frappes, centres ,reprises aériennes headings).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Jean Robert Wafo : « Le décès d’Amadou Ali est un coup dur pour le mouvement 10 millions de Nordistes »

    Jean Robert Wafo : « Le décès d’Amadou Ali est un coup dur pour le mouvement 10 millions de Nordistes »

    Mohamed Rahim Noumeu: «Tout comme Yannick Noah aime le "mbongo Tchobi" des bassas, Samuel Eto’o adore le "sanga" des betis»

    Mohamed Rahim Noumeu: «Tout comme Yannick Noah aime le “mbongo Tchobi” des bassas, Samuel Eto’o adore le “sanga” des betis»