in

One Love: « Mise au poing (pas point) – Je n’ai pas Feint (pas faim) »

One love teaser rap boko haram
One Love dans le clip "Boko Haram, tu ne nous peux pas" (Capture You tube)

One love teaser rap boko haram

Le Hip Hop camerounais ou mieux du Cameroun n’est plus embryonnaire , il a même déjà traversé l’âge de l’enfance, de l’adolescence et aujourd’hui peut se targuer d’être « adulte ».

Être « adulte » c’est être « responsable » de soi, de ses choix, de sa vie, de ses propos en respectant ses droits et devoirs. Je n’ai donc pas « feint » (pas faim) en écrivant Cette parodie. J’ai juste exprimé mon ressenti sans jalousie, ni envie ni même désir de nuire ou par recherche d’un buzz ou gain quelconque. Je suis dans ma logique artistique (j’aime ramer à contre-courant) et c’est la raison pour laquelle j’arrive à sortir du lot avec cette multitude de rappeurs qui pilulent les studios, les télévisions. Les radios et internet. Je ne suis pas de nature sournoise ou hypocrite (j’en connais des tonnes). Je ne suis pas bon, ni même meilleur rappeur camerounais mais je suis celui-là qui se fait plaisir de rapper pour se faire plaisir et non faire plaisir. Je suis moi ce mec incompris et incompréhensible, je suis celui qu’on pointe du doigt en disant:  »voilà le fou du village » et ceux-là qui le disent me suivent en criant « le fou, le fou, le fou… » et moi d’en rire en me disant au fond de moi « comment peuvent-ils suivre un fou, le pointer du doigt et lui crier dessus? Ils sont fous ou quoi? ».

Pour approfondir :   Christian Djoko : « Un haut dignitaire meurt et tout d’un coup 5 postes majeurs au moins se libèrent »

Je ne regrette pas d’avoir fait cette parodie et si je devais la refaire ce serait avec un réel plaisir et une plus grande envie. Je n’ai jamais fait la musique pour avoir de grosses maisons, de grosses voitures, les plus belles femmes et le plus grand nombre de fans mais j’ai choisi de faire la musique par passion et j’en suis fier aujourd’hui car je suis un libre penseur… Un électron libre.

ONE LOVE artiste musicien depuis la création du monde, ancien footballeur, créateur de mots, écrivain, fou, bête, jaloux, connard, cinglé mais surtout Humain humaniste

Pour approfondir :   Wilfried Ekanga : « Les véritables prisonniers sont les 25 millions de Camerounais hors de Kondengui »

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

One Love

Exclu – One love: «Je wanda» feat Stanley Enow et Jovi – Mp3

Pasteur Sud

Un pasteur sud-africain fait manger des serpents vivants à ses fidèles