in

Crise anglophone : Le film du kidnapping de Mgr Cornelius Fontem Esua

Mgr Cornelius Esu Fontem

Kidnappé par les terroristes sécessionnistes le mardi 25 juin 2019, l’archevêque de Bamenda Mgr Cornelius Fontem Esua a recouvré sa liberté ce mercredi 26 juin 2019 au petit matin.

Mgr Cornelius Esu Fontem
Mgr Cornelius Esu Fontem (c) Droits réservés

La nuit du mardi 25 juin 2019 n’a pas été un long fleuve tranquille pour Mgr Cornelius Fontem Esua et quatre de ses collaborateurs. Pour cause, ils ont été pris au piège par un groupe d’hommes armés près de Njinikejem dans le département du Boyo, région du Nord-Ouest Cameroun alors qu’ils revenaient d’une visite pastorale.

A en croire le reportage diffusé à la radio nationale camerounaise, Mgr Cornelius Fontem Esua relate que pendant qu’ils rentraient d’une visite pastorale, ils ont été confrontés à un obstacle. Il s’agissait des barricades sur la route. L’homme de Dieu affirme qu’il se chargeait de les enlever lui-même à chaque fois. Cinq barricades au total.

Pour approfondir :   Selon RFI, l’Eglise joue le médiateur pour un dialogue entre le gouvernement et les sécessionnistes

C’est à la cinquième barricade qu’ils ont été interpelés par trois hommes armés à bord d’une moto. Ceux-ci les ont mobilisés puis conduits dans une brousse où ils ont été isolés.

Alertées, les autorités administratives et religieuses ont tenté par tous les moyens à extraire les kidnappés de la gueule du loup mais en vain.

Comme un miracle du Créateur pour ses serviteurs, l’archevêque de Bamenda et sa suite ont été libérés ce mercredi 25 juin 2019.

Pour approfondir :   Scandale : La microfinance Comeci accusée d’avoir soutiré plus de 28 millions de Fcfa dans le compte d’un épargnant

Depuis cette matinée, les hommes de Dieu défilent à la résidence de l’archevêque de Bamenda comme des fourmis question de le féliciter et partager avec lui la joie qu’ils éprouvent de le compter encore parmi eux.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

votre smartphone

Cameroun : Vers une entrée en vigueur d’une taxe de 200F sur les téléchargements mobiles ?

Chinje

Cameroun : Selon Éric Chindje, Paul Biya est conscient de l’existence du tribalisme au Cameroun depuis 20 ans