in

Nkongsamba : un parlementaire retient sa sixième épouse captivée dans une résidence

Dans une période où les féminicides se comptent par dizaines, un femme est torturée par son mari dans le Moungo.

Echarpe Depute

Un député du RDPC a accusé sa sixième femme de détournement de fonds. L’une des conjointes de cet élu local de la nation, traverse actuellement des moments difficiles. Selon des sources citées par Actu Cameroun, la femme à retenue prisonnière par son mari. Elle est accusée par ce dernier d’avoir dérobé 1 500 000 FCFA. Une somme qu’elle aurait prétendument remise à son amant, précise nos confrères.

La situation a pris une tournure grave, lorsque le député a ordonné à son gardien de verrouiller toutes les portes de la maison avec sa femme malade à l’intérieur. La victime, qui a tenté d’obtenir un certificat médical après avoir été maltraitée ou de déposer une plainte, s’est heurtée à l’indifférence des autorités locales.

Pour approfondir :   Paul et Chantal Biya victimes d’un incident de parcours dans un quartier malfamé de Yaoundé

Violences faites aux femmes : le seuil d’alerte atteint

Les meurtres des femmes par des hommes prennent une dimension inquiétante au Cameroun.  Selon Stop féminicide 237, au moins 50 femmes ont été assassinées depuis le début d’année 2023. Un des plus récents cas en date à Douala avec le décès d’une enseignante des suites de violences conjugales, a permis de constater l’ampleur du phénomène. Ce faisant, beaucoup d’acteurs de la société civile se sont levés pour dénoncer cet état de fait.

Dans une lettre ce mardi 5 décembre 20223, le Pr Shanda Tonme appelle à une mobilisation générale. « Ceci est un cri des profondeurs des cœurs meurtris, des entrailles des âmes honnêtes et sensibles, des entrailles des gens de tous les jours, des femmes et des filles de tous âges et de tous les statuts sociaux, crucifiées en permanence et souillées dans leur chair », avait lancé l’homme politique dans sa lettre parvenue à la rédaction de Lebledparle.com.

Pour approfondir :   Fecafoot : Samuel Eto’o refuse le mandat de 7 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ad Lucem

Le Premier ministre inaugure un hôpital moderne dans un village de la Mefou et Afamba

Hongla Chouamou

Les vraies raisons de la non sélection de Martin Hongla selon Marc Chouamou