in

Nadia Fotso dénonce les conditions de décès de son père et le rôle qu’auraient joué ses demi-sœurs Lucie Fotso et Laure Fotso

ChristelleFotso230320

Après s’être déchiré sur le testament de l’oligarque camerounais, mort à l’Hôpital américain de Neuilly le 19 mars 2020, le clan Fotso pourrait faire face à de nouvelles turbulences. L’une de ses filles, Nadia Fotso a écrit au procureur de Paris pour dénoncer les conditions de son décès. La révélation est du journal Africa intelligence dans un article publié dans son site internet.


ChristelleFotso230320
Christelle Nadia Fotso (c) Droits réservés

A en croire le journal français, l’avocate a adressé, en début de semaine en cours, une lettre au procureur de la République de Paris, Rémy Heitz. Dans sa correspondance, Christelle Nadia Fotso dénonce «les conditions dans lesquelles est mort son père. Elle signale également le rôle, indu selon elle, qu’auraient joué ses demi-sœurs Lucie Fotso et Laure Fotso durant les dernières semaines de vie de Victor Fotso, et ce à l’exclusion de tous les autres enfants de l’oligarque», peut-on lire.

Laure Fotso, l’épouse de l’ancien international camerounais Geremi Sorel Njitap, apprend-on du journal, a été l’unique interlocutrice du service gériatrie de l’Hôpital américain, qui a traité Victor Fotso du 21 février 2020 jusqu’à sa mort le 19 mars 2020, soit un mois plus tard.

Pour argumenter sa plainte, Christelle Nadia Fotso cite une lettre de l’hôpital aux ayants droit Fotso. Dans ce courrier, cité par Africa Intelligence, « l’établissement explique que Victor Fotso est mort seul et que, dix heures après son décès, les services hospitaliers n’avaient pu entrer en contact avec aucun de leurs interlocuteurs au sein de la famille. Ils avaient donc pris l’initiative de transférer son corps dans un funérarium. Une déclaration que Christelle Nadia Fotso interprète; dans son courrier au procureur, comme un signe de l’abandon dans lequel est décédé son père».

Rappelons que ce n’est pas la première fois que l’avocate initie une procédure judiciaire contre certains membres de sa famille. En effet, en 2017, elle avait déposé une plainte contre ces derniers «pour abus de faiblesse». Une plainte classée sans suite par le tribunal de grande instance de Nanterre en France.

Depuis la mort du milliardaire en mars 2020, à l’âge de 94 ans, ses enfants se livrent une véritable bataille autour de sa succession et de son héritage. Au mois de décembre 2020, le retour du successeur désigné, Damien Fotso Ngappe, 28 ans, avait provoqué des échauffourées au sein de la résidence du défunt homme d’affaires à Bandjoun. Malgré cet épisode, Damien Fotso s’était finalement installé dans la résidence de son père.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les unes du 28 janvier 2021

Cameroun : La revue de presse du jeudi 28 janvier 2021

Penda Ekoka et Bruno Bidjang

Avec un trou financier de plus de 217 millions de FCFA dans les caisses de Survie Cameroon , Bruno Bidjang invite Christian Penda Ekoka sur Vision4