in

Détournement de fonds à Vision4 : Le Snjc apporte un soutien de poids à Ernest Obama

obama nana ernestt

Comme l’a annoncé récemment lebledparle.com, le journaliste et directeur général de la chaine de télévision privée camerounaise Vision4, Ernest Obama et l’ancien directeur par intérim à la direction régionale de vision4 Littoral Désiré Batamkem, sont impliqués dans une affaire de détournement dont la somme s’élèverait à un peu plus de 60 millions de FCFA.

obama nana ernestt
Ernest Obama – DR

Ayant pris acte de cette situation, le président directeur général du Groupe l’Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga à destitué le directeur de la chaine de télé en attendant les conclusions de l’enquête instituée au sein du groupe.

Cette décision provisoire, qui pourrait s’avérer définitive au cas où les faits étaient confirmés, n’exclut pas le journaliste du travail. Il devrait désormais officier comme journaliste-reporter.

la note de Jean-Pierre Amougou Belinga qui a été bien accueillie par certains internautes a suscité la réaction du président du Syndicat national des journalistes du Cameroun, que dirige Denis Kwebo. Dans communiqué publié sur les réseaux sociaux, le Snjc s’indigne contre les railleries dont est victime Ernest Obama et appelle à la solidarité de corps.

Pour approfondir :   Wilfried Ekanga : « Paul Biya veut éteindre le feu onusien après l’incendie qu’il a lui-même créé »

Lebledparle.com vous propose ci-dessous, le communiqué du président du Snjc.  

Le Snjc exprime sa solidarité aux employés de Vision 4

Le Syndicat national des Journalistes du Cameroun a pris connaissance de la lettre de suspension du journaliste Ernest Obama de ses fonctions de Directeur général de Vision 4. Cette nouvelle du reste confirmée est abondamment relayée par des confrères sur les réseaux sociaux et ailleurs et parfois suivis de railleries.

Le SNJC rappelle aux journalistes le devoir de confraternité qui nous oblige à plus de solidarité chaque fois qu’un confrère est en difficulté. Bien plus, nous ne devons pas prêter le flanc aux patrons qui sont pour la plupart de parfaits esclavagistes qui n’attendent que la moindre occasion pour nous passer à la potence.

Pour approfondir :   Cameroun : Paul Biya organise une opération de retour des migrants camerounais bloqués en Libye

Le SNJC rappelle aux patrons de presse de respecter le principe du secret professionnel et leur demande de ne plus user de la moindre occasion pour humilier et régler sournoisement des comptes à leurs collaborateurs. Travailleurs de médias, intégrez que nos patrons sont certes des partenaires importants, mais davantage des adversaires potentiels.

Le Syndicat national des Journalistes du Cameroun exprime sa solidarité et son indéfectible soutien à tous les journalistes en difficulté à Vision 4.

Unis, nous vaincrons. Que la solidarité de tous soit la garantie de la sécurité de chacun.

(è) Denis Nkwebo

Président du SNJC


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cAMP SIC YAONDE

Tripatouillage des locations à la SIC : Le nouveau DG veut engager un huissier pour compter les locataires

Robert

Robert Mugabe : L’homme et son œuvre