in

Maurice Kamto : « l’émancipation stratégique du Cameroun que posaient Um Nyobe et ses camarades reste entière »

Dans un communiqué publié le 13 septembre 2023, date d’anniversaire du décès de Ruben Um Nyobe, Maurice Kamto et le MRC honorent la mémoire sa mémoire et tous ceux qui ont sacrifié leur vie pour la cause de la liberté et de la justice, comme l’a constaté Lebledparle.com.

MK MRC
M. Maurice Kamto, Président national du MRC - capture vidéo

Un combat diachronique

Le combat et les revendications d’alors restent d’actualité. « 65 ans après cet assassinat à la suite duquel notre pays accéda, désorienté, à l’indépendance, le combat  du Mpodol demeure d’actualité malgré toutes les trahisons – et elles furent et demeurent nombreuses. En effet, la question de  l’émancipation stratégique du Cameroun et de l’élévation du niveau de vie de nos compatriotes que posait UM NYOBE et ses camarades reste entière », écrit Maurice Kamto.

Le MRC à la suite du combat d’Um Nyobe

En ce 65ème anniversaire de l’assassinat de Ruben Um Nyobé, le MRC réaffirme son engagement à poursuivre le combat pour un Cameroun meilleur, pour une Afrique unie et prospère. « Dès sa création, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) s’est inscrit dans le combat politique authentique de ce patriote courageux et de ses compagnons, dignes fils et filles de notre pays. C’est le combat de tous les Camerounais. Il doit s’inscrire dans la lutte pour la dignité des Africains et la construction d’une Afrique forte, qui s’impose dans le concert des Etats et des Peuples du monde et coopère avec les uns et les autres dans le respect mutuel », précise le leader du MRC.

Pour approfondir :   Cameroun : Brouilles entre le président et le secrétaire général de la Commission nationale des droits de l’Homme et des libertés

Lebledparle.com vous propose le communiqué intégral

COMMUNIQUÉ SUR LE 65ème ANNIVERSAIRE DE L’ASSASSINAT DE RUBEN UM NYOBE, HERO NATIONAL

Le 13 septembre 1958, Ruben UM NYOBE, le Secrétaire général de l’Union des Populations du Cameroun (UPC) était assassiné à Boumyebel par les forces étrangères et leurs supplétifs camerounais et africains, en raison de son amour pour son pays, le Cameroun.

65 ans après cet assassinat à la suite duquel notre pays accéda, désorienté, à l’indépendance, le combat  du Mpodol demeure d’actualité malgré toutes les trahisons – et elles furent et demeurent nombreuses.

En effet, la question de  l’émancipation stratégique du Cameroun et de l’élévation du niveau de vie de nos compatriotes que posait UM NYOBE et ses camarades reste entière.

Pour approfondir :   Assistance humanitaire : 325 000 réfugiés centrafricains recensés au Cameroun en 2021

Dès sa création, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) s’est inscrit dans le combat politique authentique de ce patriote courageux et de ses compagnons, dignes fils et filles de notre pays. C’est le combat de tous les Camerounais. Il doit s’inscrire dans la lutte pour la dignité des Africains et la construction d’une Afrique forte, qui s’impose dans le concert des Etats et des Peuples du monde et coopère avec les uns et les autres dans le respect mutuel.

Le Président National

Maurice KAMTO

Le 13 septembre 2023

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CTLR Gabon

[Tribune] L’homme et le système : Semblant de coup d’État au Gabon?

lES UNES

La revue de presse camerounaise du vendredi 15 septembre 2023