in

M. Tio : « c’est l’État qui a les clefs pour mettre fin à la grève des enseignants »

Au cours de l’une émission radio Sacré matin concernant le mouvement OTS (Opération Craie Morte) au Cameroun, monsieur Tio enseignant a exprimé son point de vue.

Ots movment

Grève en cours

Il mentionne que la grève continue dans le cadre du mouvement OTS, le gouvernement détient les moyens de mettre fin à cette situation. « La grève continue et c’est l’État qui a les clefs pour mettre fin à cette situation », déclare M. TIO. Ce lundi 16 octobre 2023, la grève se poursuit dans les établissements secondaires du Cameroun.

 Six semaines sans cours et appel au gouvernement

Les enseignants insistent sur le fait que c’est au gouvernement de prendre conscience de la situation. Ils expriment leur désir de voir des actions concrètes plutôt que des promesses. Il souligne que les élèves sont privés de cours depuis six semaines en raison de cette grève. « C’est au gouvernement d’être conscient de ce qui se passe. Nous sommes déjà à six semaines où les élèves n’ont pas eu cours », ajoute Mr TIO, enseignant de Mathématiques au Lycée Bilingue de Deïdo. Les élèves seront évalués sur quoi ? C’est la question qui taraude les esprits.

Pour approfondir :   Un Camerounais décoré en Italie pour un combat contre l’exploitation abusive de migrants

« Les enseignants ont décidé de ne plus accepter les promesses et de prendre en compte les actes », martèle Mr TIO joint au téléphone.

Le mouvement OTS est lié à des revendications d’enseignants au Cameroun, et ces extraits reflètent leur insatisfaction face à la situation actuelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Capture kamto et meka

Luther André Meka : « Kamto n’apparaît que lorsque la communauté de l’ouest est fortement sinistrée »

Fridolin Nke

Fridolin Nke : « Tout le régime de Biya est une imposture »