in

Lions indomptables : Aurélien Chedjou n’a pas encore signé à Galatasaray[Vidéo]

lions indomptables aurlien chedjou na pas encore sign galatasarayvido

Champion de Turquie, Galatasaray a officialisé ce jeudi soir le transfert d’Aurélien Chedjou. Les médias se sont empressés de publier que l’affaire était bouclée. On parle d’un contrat juteux.

En effet si on en croit les dernières informations, « Lille recevra 6,3 M€. Le joueur sera rémunéré à hauteur de 2,2 M€ par saison, plus 10 000€ par match joué. Enfin, il percevra une prime à la signature de 200 000€ ». Alors que tout paraissait jusqu’ici normale et que toutes les parties semblaient y trouver son compte, Lille a tenu à préciser ce vendredi dans un communiqué que l’affaire n’était pas encore bouclée. Il resterait aux dernières nouvelles quelques détails qui freinent le deal.

Pour approfondir :   Süper Lig : Vincent Aboubakar s’éclate en Turquie !

 

Lebledparle reprend le communiqué du club Lillois: «Le LOSC précise que si les négociations sont en bonne voie, aucun accord définitif n’a à ce jour été signé. Le transfert du défenseur central camerounais vers la formation turque n’est donc pour l’heure pas effectif.»

Une véritable désinformation qui a au moins le mérite d’être clair.  Contrairement à Stéphane Mbia qui utilise les réseaux sociaux pour parler de son mercato comme nous vous le rapportions dernièrement, Aurélien Chedjou lui se fait discret dans les médias. Toutefois à moins d’un retournement de situation miraculeux, le lion indomptable est promis au club Turque et devrait rejoindre l’éléphant de Côte d’Ivoire Didier Drogba la saison prochaine. Bon vent, Aurélien c’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Pour approfondir :   Lille signe une jeune pépite des Brasseries du Cameroun pour 6 ans

{module articles_football_plus |tabs|showtitle=1}


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abidjan – Côte d’Ivoire : Un enfant albinos échappe à un crime rituel

Rihanna et Cristiano Ronaldo : Virée d’un soir ?