in

Ligue 1 : Montpellier tenu en échec malgré le but de Oyongo, Saint Etienne, Angers et Lens coulent

oyongo vs nantes

En marge de la 19ème et dernière journée de la première partie de saison, le Montpellier n’a pas réussi à enchaîner et se fait accrocher à domicile face à Nantes (1-1), l’AS Saint-Etienne et le SCO Angers se font gifler par Reims (3-1) et Monaco (3-0), le RC Lens perd à domicile face au RC Strasbourg (0-1).

oyongo vs nantes
Ambroise Oyongo (c)Droits Réservés

Aligné dans le onze de départ du Stade Montpelliérain, le latéral gauche camerounais Ambroise Oyongo qui n’a plus joué en tant que titulaire depuis plusieurs matchs, a démontré à quel point il était précieux en étant dangereux offensivement et tranchant devant le but, ce qui lui a permis d’ouvrir le score (1-0,6e) très tôt dans le match pour mettre son équipe sur les bons rails. Dominateur en première période, le Montpellier remporte la première mi-temps avec juste un but d’avance. Malheureusement, après juste six minutes de jeu en seconde période, les Canaris Nantais réussissent à égaliser et ainsi à revenir dans le match.

Montpellier descend à la huitième place alors le FC Nantes de Castelletto (qui n’était pas dans la feuille de match) occupe la 17ème place.

De l’autre côté, l’AS Saint-Etienne qui a été privé de son joyau camerounais Yvan Neyou qui a eu une blessure musculaire s’est littéralement incliné à Reims et subit sa première défaite après sept journées d’invincibilités et occupe la 16ème place du championnat.

Le SCO Angers qui avait pourtant surpris en milieu de semaine en battant le LOSC Lille (1-2), ont reçu une véritable gifle au Stade Louis II à Monaco malgré l’entrée du camerounais Stéphane Bahoken avant l’heure de jeu qui n’a rien changé à la juste et logique domination des monégasques. Le SCO Angers occupe tout de même la 7ème place en cette première partie de saison.

Le promu lensois a reçu ce soir leur deuxième revers consécutif après la défaite en milieu de semaine face à L’OL (3-2) et occupe la 9ème place du classement malgré la défaite à domicile face au Racing Club de Strasbourg. Ignatius Ganago qui est entré à un quart d’heure de la fin du match, n’a pas été tranchant sur la large domination des joueurs Sang et Or.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

toko jason denayer

Toko Ekambi et l’OL Champion d’automne dans la douleur !

Makon Richard Profil

Richard Makon raconte son parcours : « A l’école, j’étais nul, médiocre, un élément perturbateur, un enfant nuisible »