in

Libération du Pr Gervais Mendo Zé : Marlène Emvoutou remercie Paul Biya pour « sa haute magnanimité »

Marlene_Emvoutou_et_Biya.jpg

Le Dr Marlène Emvoutou a dit toute sa reconnaissance au Président de la République qui a accordé le 24 mars 2021, une grâce au professeur émérite des universités, Gervais Mendo Zé, qui jusque-là était écroué à la prison centrale de Kondengui pour des faits de « détournements des biens publics ».

Marlene_Emvoutou_et_Biya.jpg

Sans note officielle en provenance d’Etoudi, l’on a appris que le professeur Gervais Mendo Zé a bénéficié d’une grâce présidentielle. Pour sa fille Marlene Emvoutou qui confirme cette information sur sa page Facebook tout en disant sa gratitude au Président la République, « faire porter une réputation dégradante à un intellectuel de haut vol est un crime contre l’humanité ».

« Je tenais à remercier tous ceux qui soutiennent le professeur Mendo Ze, pendant toute cette phase difficile de son existence. Vous êtes si nombreux à avoir soutenu l’idée qu’il devait bénéficier d’une évacuation sanitaire en Europe, dans l’espoir qu’il puisse recevoir des soins adaptés à son état de santé. Que Dieu vous bénisse. Quant à moi, j’ai toujours cru qu’une bonne réputation valait mieux qu’une bonne santé… Que la liberté était le remède qui soignait tous les maux. Le professeur peut désormais se soigner dans la dignité, en homme libre, même dans sa maison, sur son propre lit. Rien ne vaut la liberté… », formule la défenseure de la cause féminine et infantile.

Pour approfondir :   Polémique Eto'o-Mouelle Kombi : Cabral Libii choisit son camp !

Poursuivant, Marlène salue « la haute magnanimité », qui dit-elle, l’a « rejoint » dans son combat idéologique : « Je remercie, le président de la République, son excellence Paul Biya, qui m’a rejoint dans l’idée que le pardon est nécessaire dans une jeune nation comme la nôtre. Qu’on ne pouvait pas consolider les acquis de la cohésion nationale dans l’intolérance. Je voudrais lui signifier ma profonde gratitude, pour sa haute magnanimité envers les plus fragiles d’entre nous. Je lui adresse mes profonds remerciements, pour la grâce présidentielle qu’il vient d’accorder au professeur Gervais Mendo Ze », soutient-elle.

Pour conclure, l’ancienne candidate à la présidence de la Fédération camerounaise de Football réitère sa fidélité aux idéaux du Renouveau : « Le président de la République est le maître des horloges, il a su que le moment était venu pour entamer la réconciliation nationale, en graciant tous ceux qui ont reconnu leurs fautes, en toute humilité, et ont demandé pardon. Je profite de ce grand moment de l’histoire de notre pays, ce 24 mars 2021, jour du trente sixième anniversaire du RDPC, pour lui réitérer ma fidélité aux idéaux du renouveau national. Vive le Cameroun, vive la République ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cameroun : Joseph Dion Nguté nomme des responsables au ministère de la Communication

Cameroun : Les pluies diluviennes causent des dégâts au Nord-Ouest